A la UneBanques et FinanceBanques et Finances

La Cosumaf a un nouveau siège à Libreville

Les clés du nouvel immeuble siège ont été rétrocédés le 08 mai dernier au Secrétaire général de la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale.

C’est un bâtiment flambant neuf de deux étages, situé au centre-ville de la capitale gabonaise qui servira désormais de siège  à la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale(Cosumaf). La remise symbolique des clés s’est tenu le 08 mai dernier entre un représentant du ministre de l’économie et des finances du Gabon et la secrétaire générale de la Cosumaf, Danielle BUNDUKU-LATHA représentante du président de l’institution.

>>Lire aussi-Marché financier : La Cosumaf bientôt auditée

 Avec plus d’une trentaine de bureaux, des locaux techniques, salles de réunions, un hall et un parking interne et externe la nouvelle bâtisse est le fruit  d’un accord de siège signé le 25 juillet 2005 entre le Gouvernement de la République gabonaise et la Cosumaf. En vertu de cet accord, « le Gouvernement s’engage à fournir gratuitement les locaux abritant le siège de la Cosumaf dans la ville de Libreville. Le siège est inviolable et il est placé sous l’autorité pleine et entière de la Cosumaf. Le Gouvernement assure gratuitement la protection des locaux de la Cosumaf et le maintien de l’ordre dans leur voisinage immédiat » précise l’article 3 de l’accord.

>>Lire aussi- Zone Cemac: fusion entre la CMF et la Cosumaf

Au moment de la réception, Danielle BUNDUKU-LATHA a tenu à exprimer sa reconnaissance et la gratitude de l’institution qu’elle représente vis-à-vis des autorités gabonaises pour l’aboutissement de ce processus. Dans un communiqué publié le 12 mai 2020, le président de la Cosumaf indique que l’aménagement vers le nouveau siège sera effectif dans les prochains mois.

Rappelons que la Cosumaf est à ce jour l’autorité de contrôle et de tutelle du marché  financier de la Cemac. Elle veille à la protection de l’épargne investie en valeurs mobilières et autres instruments financiers, à l’information des investisseurs et au bon fonctionnement du marché.

>>Lire aussi- Valeurs mobilières: la Cosumaf sensibilise les acteurs

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer