Business et Entreprises
A la Une

La Covid booste les ventes de la Safacam

C’est ce que révèle, le rapport d’activité semestriel que vient de rendre public l’entreprise, avec un chiffre d’affaires de 10,2 milliards de FCFA et résultat des affaires ordinaires de 2,4 milliards.

La pandémie du Coronavirus qui sévit depuis le mois de mars 2020 au Cameroun aura contribué à renforcer les activités de la Société africaine forestière et agricole du Cameroun S.A (Safacam). Dans le rapport d’activité semestriel qu’elle vient de rendre public, l’entreprise annonce un chiffre d’affaires de 10,2 milliards de FCFA contre 8,7 en 2019 soit une augmentation de +17%. A cela s’ajoute un résultat des affaires ordinaires de 2,4 milliards contre 1,3 milliards à la même période l’année dernière soit une augmentation de plus de +76%.

Lire aussi : Bvmac : 10 institutions financières camerounaises entrent en bourse

Ces résultats s’expliquent selon l’entreprise par : « l’augmentation significative des quantités d’huile de palme brute vendues entre les deux périodes : 95% de notre production d’huile brute était vendue au 30 juin 2020, contre seulement 75% au 30 juin 2019 (soit 12 428 tonnes vendues en juin 2020 contre 9 787 tonnes en juin 2019)». L’augmentation des ventes étant liée à l’achat et au stockage d’huile brute par les clients à partir de mars 2020, période au cours de laquelle les premiers cas de coronavirus ont été détectés au Cameroun.

Si la pandémie a contribué à l’augmentation des ventes d’huile brute, cela n’aura pas été le cas pour le caoutchouc. « Par ailleurs, bien que la crise ait entraîné une baisse significative de notre activité caoutchouc courant 2020 (2 502 tonnes vendues en juin 2020 contre 3 248 tonnes en juin 2019) l’impact de cette baisse est encore peu visible dans nos comptes arrêtés au 30 juin 2020 », renseigne le communiqué.

Lire aussi : Le groupe Socfin offre 50 millions pour lutter contre le Covid-19

Dans le cadre des perspectives, la Safacam envisage un second semestre 2020 plus difficile. «Sur le marché de l’huile de palme, la baisse habituelle de la production en fin d’année ne permet pas d’envisager une activité aussi soutenue qu’au cours du premier semestre. Concernant le caoutchouc, une incertitude demeure sur l’évolution des activités au niveau international du fait de la pandémie qui reste menaçante ». 

Rappelons que la Société africaine forestière et agricole du Cameroun est une société anonyme qui voit le jour en tant que  plantation de Dizangué en 1897. Par la suite elle est rachetée en 2014 par le groupe Socfin qui y est actionnaire majoritaire avec 69% des actions. La Safacam emploie 2 764 employés et est spécialisée dans la production de l’huile de palme, du caoutchouc, tout comme sa société sœur la Société camerounaise des palmeraies détenue aussi par le groupe Socfin.

Lire aussi : La Safacam annonce un chiffre d’affaires de 879 milliards de FCFA au 1er semestre 2019

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer