Chargement des breaking news...
Conjoncture

La dette publique du Cameroun grimpe à plus de 7500 milliards FCFA

Elle s’est établie à 35,2% du Produit Intérieur Brut (PIB) à la fin du premier trimestre 2019.

Publiée mercredi 17 juillet 2019 à 16:21:50Modifiée vendredi 19 novembre 2021 à 14:21:45Temps de lecture 3 minPar EcoMatin

Fin avril 2019, l’encours de la dette publique et à garantie publique du Cameroun est évalué à 7 557 milliards de FCFA, soit environ 35,2 % du PIB. Selon la Caisse autonome d’amortissement (CAA) en charge de la dette publique, cet encours est en hausse de 3,3 % par rapport à la situation à fin décembre 2018 et de 15,5 % en glissement annuel. La CAA précise que l’encours de la dette publique du Cameroun a augmenté de plus de 37 % en moins de deux ans. Et cela du fait notamment des décaissements sur les appuis budgétaires obtenus dans le cadre du Programme économique et financier avec le FMI en cours (plus de 714 milliards). À cela, il faut ajouter la consolidation des avances statutaires de la Banque centrale (Beac) en une dette structurée de 577 milliards, la mobilisation des titres publics (200 milliards d’obligations de Trésor) et l’accélération des travaux des grands projets d’infrastructures.

>> Lire aussi - Financement : l’Etat compte gonfler sa dette de 3307 milliards d’ici 2021


En termes de répartition, le portefeuille de la dette publique et à garantie publique est constitué, à la fin avril 2019, de 99,4 % de dette publique directe, évaluée à 7 510 milliards de FCFA (soit environ 35 % du PIB) et 0,6 % de dette avalisée par l’État à hauteur de 47 milliards, soit 0,2 % du PIB. Le service annuel de la dette au Cameroun en 2019 est de 1 283 milliards de FCFA, soit 25 % du budget chiffré à 5 212 milliards de FCFA. En outre, janvier et mars 2019, le service de la dette a couté au Trésor public camerounais une enveloppe globale de 138,2 milliards FCFA, a annoncé le ministère des Finances dans son bilan d’exécution du budget de l’Etat à fin mars 2019. Cette enveloppe est en augmentation de 26 milliards (+16%) en glissement annuel. A en croire la même source, sur cette enveloppe globale, le service effectif de la dette extérieure se chiffre à 106,2 milliards de FCFA ; tandis que les paiements au titre de la dette intérieure se situent à 32 milliards de FCFA.

>> Lire aussi - Remboursement des titres publics: l’Etat tente d’éviter un défaut de paiement de 89 milliards en août 2019


Cette dette de 7 557 milliards de FCFA, rappelons-le, reste en deçà des normes de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) qui la situe à plus de 50% du Pib.

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner