A la UneConjoncture

La FECAFOOT s’explique sur les équipements des Lions indomptables

Après avoir reçu sommation le 24 octobre, par sa tutelle de s’expliquer sur la double « identité » que revêtent les équipements des Footballeurs, Seidou Mbombo Njoya précise que le Coq sportif est en train de revoir toutes les commandes annuelles pour satisfaire la Fédération.

Le ministre des Sports et de l’Education physique, Narcisse Mouelle Kombi a officiellement fait le constat selon lequel les équipes nationales de football du Cameroun continuent d’arborer la marque allemande Puma sur leurs équipements au détriment du Coq sportif. Par correspondance, en date du 24 octobre 2019, il indiquait à Seidou Mbombo Njoya, président de la Fédération camerounaise de Football (FECAFOOT) qu’« On observe lors des matches officiels ou des séances d’entrainement pour certaines, une tenue vestimentaire sur laquelle est apposé le logo de la marque Le Coq sportif, et pour d’autres celui de la marque Puma ». Et à cela, le Minsep attendait des clarifications qui du moins viennent d’être apportées par le président de l’instance faîtière du football.


>> Lire aussi –Le ministre des Sports tance la FECAFOOT sur les équipements des Lions indomptables

Seidou Mbombo Njoya, dans un entretien accordé à la CRTV ne nie pas les faits. Selon lui, « les termes du contrat final sont déjà arrêtés et ont reçu la validation nécessaire ». Il se trouve simplement que leurs agendas respectifs, le coq sportif et nous, ne nous ont pas permis d’organiser la cérémonie protocolaire de signature. «Mais nous avons une exigence c’est qu’elle ait lieu à Yaoundé ».

A en croire le président de la Fecafoot, les problèmes de délais des livraisons sont à l’origine de la situation de disette que connait la Fecafoot. « Vu le calendrier des compétitions très chargé que nous avions, notamment deux coupes du monde et trois compétitions africaines, il a fallu pour le Coq sportif de revoir toutes les commandes annuelles prévues pour nous satisfaire. Ce qui n’a pas été chose facile. Aujourd’hui, nous avons retrouvé une cadence normale de livraison. En effet, d’ici la fin de l’année, nous allons recevoir l’allocation annuelle prévue ».


>> Lire aussi –Football : pourquoi la Fécafoot a suspendu la LFPC et annulé ses subventions

En attendant, les sélections nationales continuent d’arborer les équipements marqués « Puma » avec l’autorisation du Coq sportif « pour pallier le déficit, les équipement Puma, en stock ont été mis à contribution. Avant la rupture de contrat avec Puma, nous avons reçu de ce dernier, une dernière grosse livraison, et vue la situation, nous avons décidé d’utiliser ces équipements, dans la mesure de nos besoins, en dehors des matches de compétition », rassure Seidou Mbombo Njoya.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page