Visages de la semaine

La jeunesse prend possession de la direction générale de l’ENAM

Bertrand Pierre Soumbou Angoula

C’est l’ascension fulgurante d’un jeune camerounais qui n’avait encore jamais fait l’objet d’un intérêt particulier au sein de l’opinion publique. Elle est d’ailleurs assez exceptionnelle pour ne pas la souligner, tant il est rare de voir un homme de son âge nommé à un poste de responsabilité aussi important au Cameroun. A seulement 32 ans (il est né le 20 octobre 1986 à Yaoundé)

Bertrand Pierre Soumbou Angoula a été nommé directeur général de la prestigieuse Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM) par décret présidentiel du 14 novembre 2018. Une promotion d’autant plus exceptionnelle lorsqu’on se penche quelque peu sur son parcours, d’aucuns estimant qu’il n’a pas l’expérience requise pour le poste.

Réclamant 10 ans d’expérience professionnelle, malgré son jeune âge, le nouveau DG de l’ENAM est magistrat de 1er grade depuis septembre 2017 et travaillait comme stagiaire à la Chambre des comptes. Avant cela, il avait été auditeur de justice à l’ENAM, dans la section des Comptes/Promotion/Performance et Intégration.

Bertrand Soumbou Angoula a également goûté foulé le marbre du palais d’Etoudi puisqu’il a été cadre d’appui au cabinet civil de la présidence de la République entre janvier 2009 et janvier 2013, avant de faire une virgule du côté de la trésorerie générale de Bamenda comme cadre contractuel d’administration de mai 2013 à juillet 2014.

« Le président de la République a dit qu’il va faire confiance aux jeunes, je ne pouvais pas imaginer que cette confiance se porterait sur ma modeste personne. Je le remercie grandement et j’espère que les aînés vont m’accompagner. On juge le maçon au pied du mur  », a-t-il déclaré en réaction au choix porté sur lui pour remplacer Linus Toussaint Mendjana.

Il peut d’ores et déjà compter sur le soutien de son collaborateur, le directeur général adjoint, M. Harouna, nommé le même jour, un autre jeune de 39 ans. Mais surtout, il devra compter sur les nombreuses compétences qu’il présente dans son CV, notamment en droit (pénal, financier, etc.), dans la finance et dans la comptabilité pour réussir dans cette tâche importante que lui donne le président Paul Biya.

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Rejoignez 1 autre abonné

Afficher plus

Articles Liés

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!