Business et Entreprises
A la Une

La Semc enregistre un bénéfice de 729 millions de FCFA au premier semestre 2021

La Société des Eaux minérales du Cameroun (Semc), s’est requinquée avec ce résultat net au 30 juin 2021, lequel tranche avec la perte de 65 millions de FCFA enregistrée l’année dernière au cours de la même période.

La marché des eaux minérales fait florès au Cameroun, et enregistre au fil des mois l’entrée de nouveaux opérateurs, qui tentent de se frayer un chemin avec l’ambition de bousculer la hiérarchie dominée par des opérateurs historiques. La Société des Eaux minérales du Cameroun (Semc), filiale du Groupe Société Anonyme des Brasseries du Cameroun (SABC), productrice de l’eau minérale naturelle « Source Tangui », essaye dans cet environnement fortement concurrentiel de tenir la dragée haute. Elle vient de rendre publics ses comptes pour la période allant du 1er janvier au 30 juin 2021, qui la conforte dans le peloton de tête des entreprises opérant dans ce secteur. Au cours du premier semestre 2021, elle a enregistré un bénéfice de 729 millions de FCFA, et a retrouvé son embonpoint. L’année dernière à la même période, la Semc avait plutôt enregistré une perte de l’ordre de 65 millions de FCFA, et cette perte s’élevait à l’échelle de l’année 2020 à 90 millions de FCFA.

Lire aussi : La Semc enregistre une perte de 65 millions de FCFA au 1er semestre 2020

L’entreprise a par ailleurs enregistré une hausse de 25% de son chiffre d’affaires au premier semestre 2021, lequel s’élève à 5,227 milliards de FCFA, contre 4,196 milliards de FCFA à cette même période en 2020. « Une hausse de 1.032 millions de FCFA (+25%) est observée sur le chiffre d’affaires. Cette hausse s’explique principalement par l’augmentation des volumes vendus (+23%), soit (+99.861 hectolitres) », indique la Semc dans ce rapport d’activités semestriel publié dans le quotidien « Cameroon Tribune » du lundi 11 octobre 2021. Sur toute l’année 2020, la Semc avait fait un chiffre d’affaires de 8,565 milliards de FCFA. Il apparait clairement qu’elle a déjà fait plus de 50% de son chiffre d’affaires global 2020 en seulement six mois, et qu’elle pourrait aller bien au-delà des 8 milliards, tout comme l’hypothèse d’un ralentissement de ses activités au second semestre n’est pas à exclure.

Lire aussi : Le brasseur Sabc investi 500 millions de Fcfa dans un centre de distribution à Loum

Le résultat opérationnel, en baisse l’année dernière, est reparti à la hausse cette année, en raison de l’augmentation du chiffre d’affaires et  à la baisse des dotations aux amortissements des immobilisations ; certaines immobilisations étant arrivées en fin de vie au 31 décembre 2020. L’entreprise a payé les impôts pour un montant global de 414 millions de FCFA. Elle relève par ailleurs que « le marché des eaux en 2021 est marqué par une forte concurrence, une guerre des prix, et l’entrée de nouveaux acteurs. Dans ce contexte, notre challenge en 2021 est d’augmenter la couverture de notre marché afin d’assurer la présence permanente de nos marques dans les points de ventes et de répondre aux attentes des consommateurs. La société continue par ailleurs à faire preuve de fortes capacités de résilience face à la pandémie du Covid-19, toujours en cours au 30 juin 2021 », ambitionne la Semc, qui nourrit également l’ambition de suivre ses indicateurs et de continuer à animer ses marques à travers diverses opérations spécifiques à l’attention de ses consommateurs durant le second semestre 2021.

Lire aussi : Bvmac : une nouvelle société bientôt inscrite à la côte de la bourse

La Société des eaux minérales du Cameroun (Semc) est la première entreprise camerounaise d’exploitation et d’embouteillage d’eau minérale naturelle. Elle a été créée le 16 janvier 1979 et a démarré l’exploitation  et la commercialisation de l’eau minérale naturelle  « Source Tangui » en octobre 1983. La Semc a fait son entrée en bourse (à l’époque Douala  Stock Exchange et désormais Bourse des Valeurs mobilières de l’Afrique Centrale – BVMAC) le 30 juin 2006, dans le cadre d’une offre publique de vente partielle des actions du portefeuille de la Société Nationale d’Investissement du Cameroun. Son actionnariat est dominé par la SABC à hauteur de 56,84%.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page