Business et Entreprises
A la Une

La SNH a transféré 7 400 milliards de F à l’Etat en 15 ans

C’est l’une des informations phares du magazine d’information Snh infos dans sa parution du mois de juillet. L’entreprise y a consacrée la part belle à son bilan depuis 40 ans de service.

Créée le 12mars 1980, la Snh reverse dans les caisses de l’état une partie des recettes générées par des ressources pétrolières. Ainsi du rapport fait dans le magazine  « SNH Infos » no 65/66 de juillet 2020,  il en ressort que cette entreprise de l’Etat a plutôt enregistré de bons résultats. Au cours des 15 dernières années, les montants transférés à l’Etat ont culminé à près de 7 400 milliards de F cfa. En 2008 les recettes annuelles générées par les ventes de pétrole brut revenant à l’état ont atteint un niveau record de 651.75 milliards de f.

Son action a ainsi impacté  plusieurs secteurs de l’économie en passant par la promotion des créations de l’emploi. Dans ses activités, la Snh a mis en production son tout premier champs pétrolier en 1997 dans le bassin de Douala/KRIBI-CAMPO 20 ans après le lancement de la production pétrolière à partir du bassin  Rio Del Rey. En 2006 l’entreprise signait son tout premier contrat de valorisation du gaz naturel au Cameroun et les livraisons de ce gaz ont effectivement débuté en 2013 à la central thermique de Kribi pour la production d’électricité apprend-on. Le complément d’informations tirées du ce même magazine renseigne  également qu’elle a mis sur pieds en avril 2018, un dépôt de stockage et de chargement de gaz domestique à Bipaga.

Lire aussi : Revenus pétroliers : Grands écarts entre les chiffres du gouvernement, de la SNH et de Jeune Afrique   

Même si l’entreprise fait face aujourd’hui aux effets dévastateurs  de la crise sanitaire, les dirigeants restent confiants sur la qualité de la production. La Snh a consenti aux efforts de non vieillissement des champs d’exploitation et fait plusieurs autres découvertes pétrolières qui ont abouti à une production de 186 000 barils par jour  cinq ans seulement après sa création. Entre 2010 et 2020, la courbe est passée au-dessus des 100 000 b /J, un niveau qui a été pour la première fois en 2002.

 A ce jour la société dirigée par Adolphe Moudiki depuis 1993 compte 12 sociétés  dont Addax petrolum, Tradex, Chanas assurances, ce qui lui  confère le statut de groupes avec des filiales au Cameroun. Outre la gestion du pipeline Tchad-Cameroun, la Snh enregistre La signature de 23 contrats pétroliers jusqu’en 2019. C’est fort de ce parcours assez élogieux que l’entreprise peut aujourd’hui entrevoir les lendemains meilleurs malgré la conjoncture actuelle que traverse le pays tout entier.

Lire aussi : La SNH veut évaluer le potentiel du champ pétrolifère de Coco Marine en zone balnéaire

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer