Chargement des breaking news...
Business et Entreprises

La Socapalm affiche un bénéfice haussier de 2 milliards de FCFA à fin juin 2023 du fait d’une meilleure valorisation des palmistes

L’entreprise déclare ce 25 octobre, un résultat net avant impôts de 19,5 milliards de FCFA à fin juin 2023, contre 17,4 milliards cours de la même période en 2022.

Publiée mercredi 25 octobre 2023 à 13:27:35Modifiée mercredi 25 octobre 2023 à 22:41:11Temps de lecture 2 minPar Simon Pierre Mbarga

Socapalm
Socapalm

La Société camerounaise des palmeraies (Socapalm), filiale du Luxembourgeois Socfin cotée à la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (Bvmac), affiche un bénéfice avant impôts de 19,5 milliards de FCFA à fin juin 2023, contre 17,4 milliards cours de la même période en 2022. Ce qui représente une hausse de 11,8% en glissement annuel. Le résultat net après impôts au 30 juin 2023, lui, s’élève à 13,7 milliards contre 11,8 milliards au cours de la même période l’an passé, soit une augmentation de près de 2 milliards de FCFA (+15,6%) en glissement annuel.

Lire aussi : Marché des actions : la Socapalm distribue 1,5 milliard des dividendes en 2022

La Socapalm explique cette embellie par le fait que son chiffre d’affaires au 1er semestre 2023 a connu une hausse de 7,4 milliards de FCFA, soit 14,5% par rapport au 1er semestre 2022. Et cette hausse, indique l’entreprise, est « consécutive à l’augmentation du prix de vente homologué de l’huile de palme brute et une meilleure revalorisation des palmistes qui sont venues contrebalancer la baisse de la production en huile de palme brute qui est passé de 110 445 tonnes à fin juin 2022 à 96 918 tonnes à la même période en 2023, soit une baisse de 12,2%. » Aussi, précise la Socapalm, la production des amendes de palmistes a également connu une baisse passant de 2323 56 tonnes à fin juin 2022 à 20 589 tonnes à fin juin 2023 soit une baisse de 12,4%.

Lire aussi : Foncier : nouvelles tensions entre Socapalm et les populations riveraines

Si la Socapalm engrange plus de recettes grâce à la revalorisation des palmistes, elle est moins optimiste sur son niveau de production en cette année 2023. La filiale camerounaise de Socfin estime que niveau production cette année sera inférieure de 10% comparé à celui de l’exercice 2022. Cette baisse, apprend-on, est due à un ensemble de facteurs, dont des conditions climatiques défavorables, ainsi que la baisse significative des livraisons des planteurs, confronté à la concurrence du secteur informel qui commercialise à un prix de vente du kilo d’huile de palme bien supérieur au prix homologué de Socapalm.

Lire aussi : Huile de palme : la production de Socapalm baisse de 6 092 tonnes (-4%) en 2022

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner