tractafric tractafric
Business et Entreprises
A la Une

La Sodecao se dote d’un plan stratégique de 30 milliards

Entre production de cabosses semences, accompagnement des producteurs, aménagement des terres cultivables, la Sodecao entend redonner fière allure au Cacao « Made in Cameroon ».

Etabli sur la période 2020-2027, le plan de relance stratégique de la Sodecao se décline de façon opérationnelle en 5 principaux objectifs. La production de 500 000 cabosses semences à l’horizon 2027 et de 12 500 000 plants pour la même période, l’accompagnement de 100 organisations de producteurs dès cette année 2020 et enfin l’ouverture chaque année de 50 kilomètres de pistes d’accès et de parcellisation. Des réalisations qui s’évaluent à 30 milliards de FCFA.

En effet le diagnostic posé en amont a permis de comprendre que la Filière Caco fait face à plusieurs problèmes tels que le manque de moyen et de personnels qualifiés pour une prise en charge efficace des producteurs. Selon ce diagnostic du plan de relance de la Sodecao, il est établit qu’il existe 600 000 petits producteurs de cacao pourtant l’assistance de la Sodecao couvre moins de 2000. Outre ce problème, les appuis et les interventions de la Société restent dérisoires dans la mesure où les demandes exprimées sont de plus en plus fortes.

Les données du dernier plan de relance et de développement de la filière cacao-café indiquent que les besoins en cabosses se chiffrent à 1 000 000 de cabosses contre 160 000 actuellement produites. La production des plants a elle aussi connue une forte régression depuis 1986. Partie de 24 455 000 plants, en 2018 l’on ne comptait plus que 4 200 000 plants.

Lire aussi : Campagne cacaoyère 2019-2020 : les exportations de cacao en baisse de 17 288 tonnes

La baisse de l’appui technique et financier engendrée par les problèmes de qualité du matériel végétal et du conseil au bénéfice des producteurs, ainsi les situations de sinistres et d’urgences telles que les attaques des nuisibles ont également eu un impact sur l’efficacité des appuis et accompagnements octroyés aux producteurs.

Le nouveau plan stratégique va ainsi permettre à la nouvelle dynamique de la Sodecao d’améliorer les rendements des exploitations cacaoyères, de rendre attractif le cacao camerounais en in citant de nouvelles cibles à la cacaoculture et aussi redynamiser la bonne gouvernance de la société en améliorant les capacités opérationnelles de cette structure.

Pour réaliser cet ambitieux programme, la Sodecao entendant procéder au relèvement de la redevance à l’exportation de 8francs /kilogrammes à 30 FCFA et le doublement du prix du plant de cacaoyer de 50 à 100 FCFA.

Aussi, il est attendu de l’Etat à travers les ministères de tutelle, une contribution à hauteur de 10 milliards de FCFA, 16 milliards de la redevance à l’exportation, 3,5 milliards des ressources propres de la Sodecao et 500 millions de FCFA des partenaires techniques et financiers.

Lire aussi : Le prix du kilogramme de cacao passe à 1000 F

Le savoir-faire mis en lumière

Selon un rapport dressé par la Société de développement de cacao (Sodecao), la filière cacao fait face depuis plusieurs décennies à de nombreuses difficultés. Il s’agit entre autres de l’insuffisance de la production résultant du faible rendement des exploitations, la forte pression parasitaires sur le verger, la baisse de la fertilité du sol, le vieillissement du verger et des producteurs, la déficience du conseil agricole et la baisse drastique de la production de la Sodecao dans les trois principaux champs semenciers.

La vétusté du matériel du génie civil et du matériel roulant constitue également un sérieux problème dans l’atteinte des objectifs que s’est fixé la société. Ainsi, c’est par une journée portes ouvertes que la société de développement du cacao Sodecao, bras séculier de l’Etat en matière de développement de la cacaoculture, a tenu à mettre en avant ce 30 septembre 2020, son savoir-faire et ses réalisations tant sur le plan agronomique, génie civil que sur le plan administratif et financier. Une activité qui vient quelques semaines après le lancement officiel de la campagne cacaoyère 2020- 2021.

En marge de l’ambition de porter la production à 640 000 tonnes à l’horizon 2030, la Sodecao a entrepris de relever de grands défis tels que l’arrimage le budget de la structure à une gestion axée sur les résultats. La nouvelle dynamique met également un point d’honneur sur la sécurisation du patrimoine foncier et immobilier de la structure, la mensualisation des salaires afin de galvaniser les employés et les actions de sécurisation de ses recettes propres.

Lire aussi : Nouvelle hausse du prix du cacao camerounais à 1200 FCFA le kg

Outre des reformes financières et administratives, la société a également procédé à la distribution de 4 000 000 de plants de cacaoyers aux producteurs en 2020 et projette d’en distribuer 5 000 000 en 2021.Pour le directeur général, « la compétitivité de la cacaoculture camerounaise sur les marchés internationaux passe inéluctablement par la production en quantité et en qualité suffisantes de plants de cacaoyers traçables et distribués auprès des producteurs selon des normes ».

Pour ce qui est de doper la production du nouveau Bassin de l’Adamaoua et notamment l’extension de la filière cacao dans les autres régions septentrionales du pays, Jean Claude Eko’o Akouafane explique que la région de l’Adamaoua n’est que la phase pilote et les résultats sont en cours d’acquisition. Il convient de reconnaitre que ces zones sont réputées par un manque d’eau nécessaire pour la croissance des plantes.

Lire aussi : Campagne 2019-2020 : la Sodecao va distribuer 4 millions de plants de cacaoyers aux agriculteurs

La cacaoculture compte à ce jour 78 hectares de champs semenciers répartis dans 3 centres spécialisés de production de semences notamment dans les villes de Mengang, Nkoemvone et Abong-Mbang. L’on compte également 276 pépinières créées entre 2018 et 2020, 12,3 millions de plants de cacaoyers produits ainsi que 10 297 hectares de plantations créent par des planteurs locaux.

En ce qui concerne les travaux de réhabilitation, la Sodecao a remis sur pieds 16 hectares de productions et produit 3,5 tonnes de cacao marchand en 2019. Il est donc plus que nécessaire pour la société de converger vers la grande ambition nationale. Pour y arriver, outre la conférence inaugurale qui a meublé cette journée porte ouverte, l’on a eu droit à des visites des différents ateliers et stands de la Sodecao. Aussi le top management n’a pas manqué de procéder à une remise du matériel et des équipements constitués de tracteurs, motopompes et motos pour ne citer que ceux-là aux différents responsables d’unités de productions.

Lire aussi : Sodecao : le projet « Biofabrique » aux oubliettes

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page