Business et Entreprises
A la Une

La Sodecoton adopte un plan de développement durable

La société de développement du coton du Cameroun (Sodecoton), a récemment dévoilé son plan stratégique, dans sa logique de développement durable. Axée sur trois volets, elle permettra un rendement optimal et une meilleure qualité des produits proposés.

La Société de développement du coton du Cameroun (Sodecoton), en marche vers ses objectifs quinquennaux. En 2017, la Sodecoton s’est arrimée à un plan de redressement sur une durée de cinq ans, focalisé non seulement sur l’assainissement de la gestion courante de la société et le renforcement de sa compétitivité sur le marché international, mais également, sur l’implémentation d’un plan d’action comprenant trois volets pour un développement durable de l’entreprise. L’un des volets de ce programme quinquennal est le développement de sa fourniture en énergie. Pour ce faire la Sodecoton entend développer son acquis en énergie solaire. Grosse consommatrice d’électricité, l’entreprise a fait le choix de recourir aux énergies renouvelables, notamment à l’énergie solaire photovoltaïque. « Ceci pour palier au déficit récurrent du réseau du réseau national de distribution et au cout de production élevé de l’énergie thermique», renseigne le communiqué de l’entreprise.

Lire aussi : Sodecoton : une huilerie de 25 milliards en gestation à Ngaoundéré

A cet effet, afin de faire fonctionner ses usines d’égrenage et d’huilerie, la société cotonnière, prévoit l’installation des centrales solaires photovoltaïques sur 05 sites industriels, pour une capacité globale de 11,5MW. Le tout pour un investissement total de 5 milliards de F. pour ce qui est du deuxième volet du plan d’action, il est axé sur la promotion d’une agriculture résiliente. Celui-ci repose sur l’appui à l’amélioration de la productivité de la culture de coton graine et la promotion d’une agriculture intelligente face au climat. A travers une « diversification des cultures (soja, anacarde etc); une réhabilitation des terres dégradées, une impulsion de l’agroecologie, un développement de la mécanisation et de la motorisation agricole entre autres» prévoit l’entreprise cotonnière.

Lire aussi : L’Etat investit 10 milliards pour la construction d’une usine de transformation de la Sodecoton

Il est également prévu au rang des stratégies, un renforcement des capacités industrielles. Il est ici question, de la modernisation des installations existantes et des investissements en vue de faire passer la capacité de production de coton graine de 320 000 tonnes par an actuellement à un chiffre compris entre 400 000 et 450 000 tonnes par an à horizon 2025. « Par ailleurs, la création d’un laboratoire de classement instrumental de la fibre, permettra d’optimiser la valorisation de la fibre de coton camerounaise sur le marché international » fait savoir la Sodecoton.

Il faut noter que la fermeture des filatures asiatiques en raison du covid-19, principal client de la Sodecoton, a durement touché la filière en 2020. En plus de la baisse des prix de la fibre, les exportations se sont ralenties. Entrainant ainsi, une augmentation des volumes stockés et une détérioration de la qualité du produit. Le coton vendu est resté à quai, provoquant dans la même foulée, un retard d’encaissements chiffré à plus de 80 milliards de F. Pour l’année 2021, les expéditions ont tout de même repris, sans fois atteindre le niveau antérieur à la crise.

Lire aussi : Campagne cotonnière 2019/2020 : 140 milliards de chiffre d’affaires pour la Sodecoton

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page