Business et Entreprises

La SPC accroit ses capacités productives avec une nouvelle unité industrielle de 5 tonnes/heure

La Société des provenderies du Cameroun procède ce mercredi 24 août 2022 à l’ouverture de cette nouvelle installation, une presse à granulés capable de produire jusqu’à 20 000 tonnes dès la première année de sa mise en service. Il s’agit d’une innovation qui vient satisfaire les besoins du marché, et réduire les importations d’aliments en miettes et granulés.

Leader du marché camerounais de la production d’aliments pour l’élevage, la Société de provenderies du Cameroun (Spc) procède ce mercredi 24 août 2022, à l’inauguration d’une nouvelle installation industrielle à Bafoussam, une presse à granulés d’une capacité de production de 5 tonnes/heure. L’entreprise indique dans une note d’information parvenue à la rédaction d’EcoMatin, qu’il s’agit du « premier de ce type au Cameroun qui s’inscrit dans la stratégie de substitution aux importations chère au gouvernement, les aliments du bétail présentés en miette et granulés étant jusqu’alors essentiellement importés ». Cet important investissement est donc une alternative aux importations, à travers la politique d’import-substitution encouragée par le gouvernement. Cette presse va permettre de développer une large gamme d’aliments en granulés pour différents animaux (volailles, ruminants, chevaux, porcs, poissons) à différents stades de croissance.

Lire aussi : Elevage : les prix de la provende baissent de 5%

La SPC indique en outre que les granulés regorge d’importantes spécificités, avec une efficacité nutritionnelle prouvée, et un renforcement de la santé animale : « sur le plan technique, la gamme d’aliments en miettes et granulés s’adapte aux besoins spécifiques de chaque espèce animale et est d’une efficacité améliorée pour l’éleveur. La valeur nutritionnelle et la digestibilité sont améliorées. Ces types d’aliments permettent ainsi une alimentation équilibrée des animaux et évitent le gaspillage. Par ailleurs, grâce au traitement thermique qui permet l’élimination des germes pathogènes pouvant se retrouver dans les aliments, ils garantissent un niveau sanitaire renforcé », rapporte la note d’information.

Lire aussi : Filière avicole : les prix du poulet baissent, mais les producteurs déchantent

Cette nouvelle dotation va permettre à l’entreprise SPC d’accroitre ses capacités productives avec des projections de 20 000 tonnes d’aliments granulés et en miettes dès sa première année mise en service. La priorité est accordée à l’approvisionnement du marché local, avant une extension au niveau de la sous-région Afrique Centrale. « Les aliments pour poulets de chair et porcs actuellement produits en farine ou « mash » seront progressivement remplacés par les granulés et miettes. Au total, la production permettra de satisfaire un marché de près de 20.000 éleveurs », assure la Société de provenderies du Cameroun. L’entreprise a également engagé un investissement visant à accroitre de 30% ses capacités de stockage d’aliments. Le leader du marché de la provenderie au Cameroun a produit 50 768 tonnes de provendes en 2021.

Lire aussi : Filière avicole: hausse d’au moins 20% du prix de la provende en 7 mois

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page