Chargement des breaking news...
Banques et Finances

L’association Cameroon Diaspora Financial Solutions annonce la tenue d'un Salon de la banque, de l’investissement et de l’immobilier

C’est l’une des recommandations issues de la première édition du forum économique et financier tenue à Yaoundé les 26 au 27 avril 2023 au United Hôtel International à Yaoundé. L’évènement est prévu en 2025 dans les villes de Paris, Bruxelles, Berlin, Montréal et plusieurs autres villes en 2025.

Publiée lundi 4 septembre 2023 à 18:05:37Modifiée lundi 4 septembre 2023 à 18:05:41Temps de lecture 4 minPar EcoMatin

La première édition du forum économique et financier tenue à Yaoundé les 26 au 27 avril 2023

Les 26 et 27 avril 2023, l’association Cameroon Diaspora Financial Solutions, a organisé au United Hôtel International à Yaoundé, la toute première édition du forum économique et financier sous le thème « Inclusion financière de la diaspora et finance durable ». Il s’agit en effet, d’un forum qui se propose d'examiner les solutions d’inclusion financière pour la diaspora, le développement financier, la promotion de la finance durable et l’accompagnement des banques dans l’utilisation des nouvelles technologies pour répondre aux exigences réglementaires en matière d’inclusion financière.

La cérémonie s’est déroulée en présence de nombreux organismes privés et publics à l’instar d’AFriland First Bank (le sponsor principal et officiel du forum), la Bdeac, le Minrex, le Minfi, le Minepat, le Minhdu, le Crédit Foncier du Cameroun, le Réseau parlementaire Diaspora (REP-COD), l’Apeccam, le Gicam, l’Anif, le Cabinet Agribusiness Investment Management, le Cabinet XL Consulting Finance, Flutterwave, et d’autres participants import.

Au terme de ce travail de deux jours, les participants sont restés unanimes sur un constat général : «  l’État camerounais rencontre des difficultés à lever des fonds sur les marchés internationaux et sur le marché́ domestiques en raison des conditions de marché qui se sont détériorées avec l’inflation et la hausse des taux de la FED et de la BCE », note le rapport. C’est pour inverser la tendance que l’association Cameroon Diaspora Financial Solutions a formulé une liste de recommandations à présenter aux banques, aux autorités camerounaises et des Camerounais vivant à l’étranger.

Parmi les domaines concernés, le rapport supra indiqué note la « Diaspora banking » qui devrait permettre au gouvernement de capter les ressources de sa diaspora. Selon les chiffres de l’association, les transferts de la diaspora sénégalaise sont de 1500 milliards de Fcfa contre 300 milliards pour le Cameroun, écart essentiellement justifié par la disponibilité de la Diaspora Banking au Sénégal dans 10 banques sur les 27 banques (Société Générale Sénégal, Banque islamique du Sénégal, Banque agricole du Sénégal, etc). Il faut à cet effet, le développement des offres d’épargne, d’assurance et d’investissement envers la diaspora. Pour couronner le tout, l’association organise le Salon de la banque, de l’investissement et de l’immobilier à Paris, Bruxelles, Berlin, Montréal et plusieurs autres villes en 2025. Le but de ce Salon étant de « permettre aux banques, promoteurs immobiliers et autres de faire les enrôlements massifs de camerounais souhaitant souscrire à un plan d’épargne logement, une assurance complémentaire retraite, faire des placements dans les titres publics du Cameroun et diverses autres opérations », apprend-ton.

L’autre action primordiale que suggère la Cameroon Diaspora Financial Solutions est la protection des investisseurs et des investissements. A ce propos, il faudra élaborer une loi sur la protection des investisseurs (abus de marché, annulation des titres de propriété ou de jouissance octroyés par l’État, etc.). Dans la même perspective, l’association martèle le financement des PME par la création d’un centre d’optimisation pour les PME en défaut de paiement sur leur dette.

Sous un autre angle, il est nécessaire de mettre un accent sur le développement de l’immobilier industriel et commercial au Cameroun où 80% des ressources sont des dépôts à vue et seulement 1% (43 milliards de Francs CFA) du crédit total est destiné à l’investissement à long terme, indique le document.

Pour améliorer le climat d’affaires, l’association suggère l’authentification des titres fonciers, l’obtention des certificats de propriété, le suivi des démarches de morcellement, la distribution des produits immobiliers à travers les banques, note l’association Cameroon Diaspora Financial Solutions. 

A LIRE AUSSI

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner