Chargement des breaking news...
Conjoncture

Le budget de la Commission Cemac augmentera de 5,6% en 2022

Selon le conseil financier, cette hausse s’explique par le renforcement de la collecte de la TCI, une meilleure mobilisation des ressources extérieures, une augmentation des revenus propres et une meilleure gestion des dépenses, entre autres.

Publiée mercredi 1 décembre 2021 à 15:06:19Modifiée vendredi 3 décembre 2021 à 12:29:11Temps de lecture 3 minPar Cindy MBALA BETINE

On se prépare pour les assises statutaires

Le 2 et 3 décembre prochain se tiendra les travaux du Comité inter-Etats des ministres de l’Union économique d’Afrique Centrale (Ueac), tandis que le Conseil des ministres pour sa part se tiendra le 8 décembre. Tel est l’annonce faite par le Président de la Commission de la Cemac, Pr Daniel Ona Ondo, à l’ouverture des travaux préparatoire à ces deux rencontres, qui a eu lieu le 24 novembre.

Lire aussi : La Cemac table sur un budget de 89 milliards de Fcfa en 2021

Au cours de cette rencontre qui réunissait autour du Pr Daniel Ona Ondo les commissaires, conseillers, directeurs et les chefs de cabinets, il était question de préparer les dossiers qui seront présentés lors des prochaines assises statutaires. Parmi ceux-ci figurent l’examen du projet de budget 2022 de la commission. L’on apprendra des services de la commission Cemac que le budget 2022, va subir une augmentation de 5,6%, contrairement au 89 milliards arrêtés pour l’exercice en cours. Cette hausse est justifiée par « une augmentation par la prise en compte des indemnités de départ de fin de mandat des premiers responsables des institutions. Le renforcement de la collecte de la TCI, une meilleure mobilisation des ressources extérieures, une augmentation des revenus propres et une meilleure gestion des dépenses », a fait savoir, le conseiller financier de la Commission.

Lire aussi : Cemac : les experts envisagent un recouvrement de la taxe communautaire par appel téléphonique

Pour le cas précis de la Taxe communautaire d’intégration (TCI) pour le compte de l’année 2021, il était prévu que soit collecté 35 milliards. Seulement : « cette année nous n’avons recouvrée que 17% du montant attendu. Et je vous informe que jusqu’à présent, nous avons pu tenir parce que deux pays reversent régulièrement la TCI », a confié Pr Daniel Ona Ondo, le 25 novembre, lors d’une séance de travail avec les juges de la Cour des comptes communautaires et les responsables de la chaîne financière. Constat qui trahi une fois de plus les griefs adossés sur le recouvrement de la TCI dans la sous-région. Notons que pour pallier à ce phénomène, les experts de la Cemac, planchent sur un recouvrement de la TCI par appel téléphonique.

Lire aussi : Cemac : les opérateurs de téléphonie mobiles ont 30 jours pour supprimer les frais de roaming

En plus de la TCI, figurera à l’ordre du jour des responsables de la Cemac, les 2, 3 et 8 décembre prochains, l’examen des dossiers émanant des différents départements. Pour le département Infrastructure et développement durable, une dote d’information a été retenue ; le département du Marché commun présentera 15 projets de textes ; celui de Politiques économiques monétaires et financières présentera 3 projets de texte, 3 projets de règlement et un projet de décision. Enfin le département de l’Education, recherche et du développement social, chargé des Droits de l’homme et de la bonne gouvernance présentera un texte.

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour €99.9 par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner