Chargement des breaking news...
Banques et Finances

Le Cameroun émet un OTA de 5 ans pour tenter de lever 60 milliards sur le marché monétaire

Selon le programme d’émission des Obligations du trésor assimilables (OTA) du premier semestre 2022 publié par le ministère des Finances, l’opération qui s’est tenue le 7 mars dernier marque la première du genre pour le semestre en question. De plus, durant cette période le Cameroun entend lever jusqu’à 150 milliards de Fcfa.

Publiée mercredi 9 mars 2022 à 17:21:50Modifiée vendredi 11 mars 2022 à 10:33:53Temps de lecture 2 minPar Cindy MBALA BETINE

L’on apprend du tableau de bord hebdomadaire des opérations du marché des valeurs du trésor de la Cemac publié par la Banque centrale des six Etats de la Cemac (Cameroun, Tchad, Congo, République Centrafricaine, Guinée-Equatoriale et Gabon) que le Cameroun a procédé le 7 mars 2022 à une opération d’adjudication pour rechercher la somme de 60 milliards de Fcfa.

Dans le détail, il s’agit ici d’une émission d’Obligations du trésor assimilables (OTA), d’une maturité de 5 ans, pour un taux d’intérêt de 5,50%. Selon le même document, il est prévu que la date de règlement de cette émission soit ce 9 mars 2022, par les Spécialistes en valeur du trésor (SVT), ayant participé à celle-ci, sur les 21 SVT que compte le réseau du Cameroun.

Lire aussi : Le Cameroun retourne sur le marché des titres publics pour lever 15 milliards

Par ailleurs, ladite opération s’aligne sur le programme d’émission d’OTA du premier semestre 2022 du pays, rendu public par la direction générale du Trésor, de la coopération financière et monétaire (Dgtcfm), du ministère des Finances. En effet, il est prévu selon ce calendrier d’émission que le Cameroun compte au terme du premier semestre lever jusqu’à 150 milliards de Fcfa (pour être précis le montant total à lever se situe entre 110 et 150 milliards). Ceci à travers 4 émissions successives d’OTA aux  maturités de  2,5 et 6 ans. Pour des enveloppes comprises dans l’intervalle de 25 et 60 milliards de Fcfa, et des taux d’intérêts variant entre 3,5%, 5,50% et 6%.

L’accent mis sur les titres longs durant la période sous-revue cadre ainsi avec les orientations fixées par le Minfi, Louis Paul Motaze. « Nous allons progressivement rallonger les maturités afin d’être sur tous les segments de la courbe des taux avec des obligations de 2 ans, 3 ans, 5 ans 7 ans et 10 ans. Ces émissions seront étalées sur le long de l’année avec une forte concentration au premier semestre », avait confié Louis Paul Motaze.

Lire aussi : Titres publics du Cameroun : Société générale sacrée meilleur SVT en 2021

Rappelons que l’enveloppe à lever au premier semestre rentre dans les 350 milliards de Fcfa que le Cameroun doit obtenir via les titres publics durant l’année 2022 pour financer son déficit budgétaire.

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner