Chargement des breaking news...
Conjoncture

Cameroun et la Commission des Nations unies passent en revue leur coopération

C’était à l’occasion d’une audience qu’a accordé le ministre de l’Economie, Alamine Ousmane Mey, au Directeur sortant du Bureau sous-régional Afrique centrale, de la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), Antonio Pedro.

Publiée mardi 31 août 2021 à 16:46:40Modifiée dimanche 5 septembre 2021 à 12:31:41Temps de lecture 3 minPar Cindy MBALA BETINE

Le ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat), Alamine Ousmane Mey a reçu le 30 août 2021, le Directeur sortant du Bureau sous-régional Afrique centrale, de la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), Antonio Pedro. Arrivé en fin de séjour au Cameroun, ce diplomate onusien est venu « remercier le ministre Alamine Ousmane Mey pour la qualité de la collaboration que nous avons eu durant mes 05 années passées au Cameroun (…) et dire au-revoir », a-t-il confié au sortir de cette rencontre. C’était alors l’occasion pour les deux personnalités de faire le point sur les relations entre la CEA et l’Etat du Cameroun, à travers le Minepat, qui est selon Antonio Pedro « le ministère avec lequel la CEA travaille le plus ».

Lire aussi : Renforcement des capacités : les fonctionnaires à l’école de la mise en œuvre de la SND30

Dans le registre de la coopération du Cameroun et de la CEA sous l’ère du Mozambicain, l’on peut noter plusieurs activités. Notamment  le renforcement des capacités des agents publics Camerounais dans divers domaines ; l’accompagnement du Cameroun à la mise en œuvre de la Zone de libre-échange continentale africaine ; l’adoption en septembre 2017 du « consensus de Douala », qui porte sur la diversification économique. Le programme mis en œuvre depuis 2017 par le gouvernement camerounais avait été adopté pour les pays d’Afrique centrale pour répondre à la problématique de la chute des prix des matières premières. Il faudrait également ajouter à ceci plusieurs études et l’élaboration des orientations macro-économiques et structurelles pour accélérer la diversification à la fois horizontale et verticale des pays de la Cemac.

Lire aussi : Planification : l’administration interne du Minepat à l’école de la SND30

Un autre volet sur lequel les deux personnalités se sont appesanties dans leurs échanges est la transformation structurelle. Le diplomate s’est réjoui de l’importance que le gouvernement accorde à ce pan  qui est le premier pilier de la stratégie nationale de développement. L’hôte du Minepat profitera de l’occasion pour confier que « la CEA va continuer de travailler avec le Minepat et avec le Cameroun pour la mise en œuvre de la Stratégie nationale de développement ».

Rappelons que c’est en octobre 2016 qu’Antonio Pedro déposait ses Lettres d’introduction en terre camerounaise. Ce dernier s’envole donc pour l’Ethiopie, où il mettra aussi à profit ses 30 années d’expérience dans les problématiques de développement.

Lire aussi : Partenariat Public privé: la CEA et Aliko Dangote lancent une coalition pour la santé

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour €99.9 par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner