Chargement des breaking news...
Session Parlementaire De Juin 2023

Le Cameroun et la Guinée Equatoriale vont investir 4 milliards de dollars pour le développement du champ gazier de Yoyo-Yolanda

L’accord signé le 17 mars 2023 à Yaoundé entre les différents gouvernements attend désormais sa ratification pour le début effectif de l’exploitation de ces produits devant booster la coopération économique des deux pays car les retombées sont appréciables.

Publiée mardi 27 juin 2023 à 18:59:22Modifiée vendredi 3 mai 2024 à 12:03:35Temps de lecture 3 minPar EcoMatin

Un investissement conséquent pour les deux pays

La relation entre le Cameroun et la Guinée Equatoriale vient de franchir un nouveau cap. Le ministre des Mines de l’industrie et du développement par intérim, Fuh Calistus Gentry, était devant la commission des Affaires étrangères hier, 26 juin 2023, pour défendre le projet de loi portant sur l’accord de coopération dans le cadre de l’exploitation des champs pétroliers et gaziers transfrontaliers, signé le 17 mars 2023 à Yaoundé.

Lire aussi : Gaz et pétrole de Yoyo-Yolanda: Les dessous de l’Accord entre le Cameroun et la Guinée équatoriale

Cet accord revêt un intérêt indéniable pour le Cameroun dans la mesure où, à court terme, il ouvrira la voie au développement conjoint de champ gazier transfrontalier Yoyo-Yolanda (Yoyo au Cameroun et Yolanda en Guinée Equatoriale), avec 84% du coté camerounais et 16% du côté Equato-guinéen. L’accord permettra, en outre, d’accroitre la production des ressources en gaz du Cameroun, dans un souci d’optimisation des coûts de développement et d’exploitation. Les investissements attendus sont évalués à 4 milliards de dollars. Le projet de loi soumis pour examen au parlement ne laisse transparaitre nulle part la cote de participation de chacun des deux pays dans les investissements. Tout porte à croire que le Cameroun devrait débourser plus pour tirer pleinement profit de ses réserves estimées à 84%. Les dividendes issus de la production et la création de nombreux emplois figurent également au nombre des retombées de cet important projet. « Le Cameroun est le plus grand bénéficiaire car il regorge beaucoup de réserve », souligne le ministre des Mines de l’industrie et du développement par intérim, Fuh Calistus Gentry.

Lire aussi : Exploitation minière : le Cameroun et la Guinée Équatoriale entérinent l’exploitation conjointe des champs pétro-gazier de Yoyo-Yolanda

La ratification de cet accord, selon l’article 18, entre les deux pays, est une condition de son entrée en vigueur. Bien plus, elle constitue un préalable à satisfaire en vue de la finalisation des accords d’exploitations, d’ores et déjà en cours de négociation. Le rapport soumis à la représentation nationale permettra d’éclairer davantage sur les contours de cet accord. Cette coopération d’exploitation des champs pétroliers et gaziers transfrontaliers entre le Cameroun et la Guinée Equatoriale va booster l’économie et créer de nombreux emplois dans ces deux pays qui partagent une frontière longue de 189 kilomètres.

Lire aussi : Hydrocarbures : l’américain Chevron veut exploiter le champ gazier de Yoyo-Yolanda

A LIRE AUSSI

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour €99.9 par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner