Banques et Finance

Le Cameroun lance une nouvelle émission d’OTA

Cette opération devrait lui permettre de boucler sa campagne démarrée en avril dernier sur le marché des titres de la Beac pour mobiliser 220 milliards Fcfa.

«Le Trésor public de la République du Cameroun procèdera le mercredi 17 Juin 2020 à l’émission, par voie d’adjudication, des Obligations du Trésor Assimilables». C’est la substance d’un communiqué d’annonce du ministère camerounais des Finances rendu public le 15 juin 2020 par la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac). Selon ce communiqué, le volume de l’opération est de 25 milliards Fcfa. Les Obligations du Trésor Assimilables ainsi émises ont une valeur nominale de 10 000 Fcfa et une maturité de 7 ans. Les personnes morales ou physiques souhaitant les acquérir ont jusqu’à 9h, ce mercredi 17 juin 2020 pour souscrire auprès des établissements de crédit de la sous-région agréés comme Spécialistes en Valeurs du Trésor (voir liste ci-contre) par le ministre en charge des Finances du Cameroun.

Lire aussi : Dépenses publiques : des coupes sombres en perspectives 

Depuis le mois d’avril 2020, le trésor public sollicite le marché des titres de la Beac, dans le cadre d’un vaste programme de levée de fonds d’un montant global de 220 milliards Fcfa. Le Parlement camerounais avait en effet, dans le cadre de la loi de Finances du Cameroun pour l’exercice 2020, autorisé le gouvernement, «à recourir à des émissions des titres publics, notamment les obligations du Trésor, pour des besoins de financement des projets de développement, pour un montant maximum de 320 milliards Fcfa».

Ces financements, avec d’autres, devaient aider à combler les besoins de financements et de trésorerie de l’Etat du Cameroun, alors évalués à 1304,5 milliards Fcfa.

Lire aussi : Plus de 230 milliards de F CFA de titres publics sollicités auprès de la BEAC au mois de mai 

Du fait principalement de la Covid-19, qui a réduit l’espace budgétaire de l’Etat, le 3 juin 2020, cette loi de Finances a été modifiée par une ordonnance du président de la République, qui évalue désormais ce besoin de financement à 1816 milliards Fcfa. En conséquence, le président de la République a dû, dans le cadre de cette ordonnance rectificative, autoriser le gouvernement «à recourir à des émissions des titres publics, notamment les obligations du Trésor, pour des besoins de financement des projets de développement, pour un montant maximum de 420 milliards Fcfa».

Le 3 juin 2020, le trésor public camerounais était reparti une nouvelle fois, sur le marché des titres de la Beac, dans le cadre du programme lancé avant l’ordonnance présidentielle. Le trésor public espérait lever 20 milliards Fcfa, il en a levé 19,6, soit un taux de couverture de ses besoins de 98%.  L’opération de ce 17 juin 2020 devrait lui permettre de boucler ce programme, avant, éventuellement, d’initier un autre, pour s’arrimer aux nouveaux besoins de financement et de trésorerie de l’Etat du Cameroun.

Lire aussi : Marché des titres publics : le Cameroun et le Gabon lèvent près de 115 milliards de F CFA en une semaine 

Pour rappel, et selon le ministère des Finances, le Cameroun a déjà levé, 2544,6 milliards Fcfa de Bon du Trésor assimilables depuis 2011 sur le marché de la Beac.

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer