Conjoncture
A la Une

Le Cameroun recherche un auditeur interne pour le Pea-Jeunes

Le cabinet retenue devra faire évoluer la mission de la cellule des audits et des analyses des impacts du ministère de l’Economie vers une mission de revue qualité des rapports d’audit rédigés par des services internes.

Le gouvernement veut recruter un cabinet pour assurer l’audit interne trimestriel du Programme de promotion de l’entrepreneuriat agropastoral des jeunes (Pea-Jeunes) pour les exercices 2020 et 2021. L’activité y relative rentre dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord relatif à l’évaluation de la stratégie du Pea-Jeunes. Cet accord prévoit que le gouvernement s’assure que le financement fourni par le Fonds international de développement agricole (Fida) atteigne rapidement et pleinement ses cibles, en accélérant le démarrage et la mise en œuvre des interventions et en rationalisant les coûts de fonctionnement.

Le cabinet qui sera sélectionné sous peu devra faire évoluer la mission de la cellule des audits et des analyses des impacts du ministère de l’Economie vers une mission de revue qualité des rapports d’audit rédigés par des services internes.

Lire aussi : Le Cameroun emprunte 32,6 milliards de FCFA pour financer le Pea-Jeunes et la route Olama-Kribi

Notons qu’en 2019, le ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire avait désigné une équipe chargée de mener l’audit de la performance financière, comptable organisationnelle et technique du Pea-Jeunes pour la période 2016 à 2019. Des insuffisances avaient alors notées sur le contrat et le rapport final des travaux.

Rappelons que le Pea-Jeunes est un mécanisme mis en place depuis 2015 afin d’apporter un appui financier et non financier à la création des entreprises agropastorales portées par les jeunes. Financé par le Fida à hauteur de 7 millions de dollars (3,876 milliards de FCFA environ), le programme œuvre à l’amélioration de l’environnement des affaires du secteur, l’information des parties prenantes et la livraison des intrants aux opérateurs. Conçu pour six ans, le programme ambitionne de créer 4 683 entreprises agropastorales et de développer les 353 structures existantes. A ce jour, plus de 2 000 jeunes ont été encadrés dans ce sens.

Lire aussi : Agriculture: Société générale gère un fonds de 37 milliards pour le Pea-jeunes

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer