Politiques Publiques
A la Une

Le Cameroun veut accélérer la réhabilitation des aéroports de Bertoua, de Tiko et Kribi en 2023

C’est ce qui ressort de l’exposé des grands axes du Programme économique, financier, social et culturel de l’exercice budgétaire 2023 présenté le 25 novembre dernier par le Premier ministre Chief Joseph Dion Ngute. C’était face à la représentation nationale de la chambre basse du parlement.

Selon le Programme économique, financier, social et culturel de l’exercice budgétaire 2023 présenté par le chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute, le Cameroun entend s’investir dans des projets d’envergure dans le secteur des transports, notamment, la réhabilitation des aéroports de Bertoua, de Tiko et de Kribi. Pour ce qui est de l’aéroport de Bertoua par exemple, le pays va achever les actions menées par les Aéroports du Cameroun (ADC) en 2022. Il s’agit notamment de la poursuite des  travaux de reprofilage de la piste d’atterrissage qui a nécessité la mobilisation d’une enveloppe de 150 millions de F. Avant cet important chantier,  cette infrastructure aéroportuaire a bénéficié en 2018, de gros travaux de rénovation. Relevons que dans le cadre de la sécurité de l’aviation, la Cameroon Civil Aviation Authority (Ccaa) a également entamé des travaux d’aménagement de l’aéroport de Bafoussam. Il s’agit de l’installation et de la mise en service de certains équipements fondamentaux à l’exploitation de ces aéroports. Il était notamment question de l’installation des onduleurs, des armoires de protection, des enregistreuses nouvelles générations.

Lire aussi : Parlement : Joseph Dion Ngute présente les priorités du gouvernement pour l’année 2023

Parlant de l’aéroport de Tiko, des projets de réhabilitation ont été lancés depuis 2016, lors de la CAN féminine mais cet aérodrome n’arrive toujours pas à être à la hauteur des attentes. Tout compte fait, le nouveau programme de  rénovation de ce même aéroport annoncé en septembre dernier, exige beaucoup de réaménagement, notamment son passage de la classe C à B.

Aéroports de Kribi

Dans le projet de loi autorisant le gouvernement camerounais à ratifier la Constitution révisée de la Commission africaine de l’Aviation civile (Cafac), l’on a tablé sur la densification des liaisons domestiques, notamment la construction d’un aéroport à Kribi. Les travaux qui devraient être livrés en 2023 devraient donc connaître un coup d’accélérateur qui, à en croire le ministre des Transports, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, permettra au pays d’accroître ses infrastructures pour un meilleur déploiement de Camair Co.

Lire aussi : Le port de Kribi s’associe au Marocain Tanger pour sa deuxième phase de construction

Restructuration Camair Co

 La poursuite du plan de restructuration de la compagnie aérienne nationale Camair Co est également l’une des priorités du gouvernement pour l’exercice budgétaire 2023. Même si les actions prioritaires y relatives n’ont pas été déclinées par le gouvernement. L’on a tout de même en mémoire, les recommandations formulées par  la Commission technique de réhabilitation des entreprises du secteur public et parapublic (CTR) dans son rapport comptant pour l’année 2020 publié en janvier 2022. Notamment, sa restructuration financière, sociale et organisationnelle, avec comme préalable de trouver un investisseur qui reprendrait au moins 51% des parts de la Compagnie ; la mise en œuvre de son plan social ; le développement de son marché avec comme priorité la desserte du réseau national, suivi de son extension à la Sous-Région Afrique Centrale et la Région Ouest-Africaine si sa rentabilité est établie, au terme d’une étude de réseau à réaliser par Camair-Co.

Lire aussi : Restructuration : des licenciements annoncés à Camair-Co des 2022

Port en eau profonde de Kribi

La poursuite des travaux de construction du Port en eau profonde de Kribi (PAK), ainsi que l’aménagement d’une zone économique n’ont pas été laissé de côté. Depuis 2018, le Port de Kribi est engagé dans le chantier de construction de sa deuxième phase. Après un break observé en raison de la pandémie à Coronavirus, l’administration de cet espace portuaire a signé en février 2022, un contrat de partenariat avec le Marocain Tanger Med Engineering (TME), spécialisé dans la logistique portuaire et industrielle. Ce partenariat astreint les Marocains à mener des actions dans les domaines du développement des activités logistiques, de la construction et de l’aménagement d’infrastructures, de l’organisation et la gestion des réseaux divers entre autres mais aussi d’œuvrer à l’élaboration des études d’aménagement et de développement de nouvelles installations portuaires, et des zones ayant le bénéfice d’avantages fiscaux et douaniers dépendants du PAK.

Dans les grands chantiers en préparation, l’achèvement des travaux de l’école de formation et du Centre de recherche et sauvetage aérien de Yaoundé. Lancé en 2018 par la Ccaa, les gros œuvres de ce grand projet situé dans la zone aéroportuaire de Yaoundé-Nsimalen avancent à grand pas. Une visite effectuée sur le terrain en 2021 présente un taux d’avancement global estimé à 70,63%, pour une consommation de délai de 97,58%.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page