Conjoncture
A la Une

Le Cameroun veut importer 465 000 tonnes de produits pétroliers au 4e trimestre 2020

L’appel d’offres a été lancé le 17 juillet dernier par le ministre de l’Eau et de l’énergie Gaston Eloundou Essomba .

Afin d’assurer un approvisionnement durable du Cameroun en produits pétroliers le ministre de l’Eau et de l’énergie(Minee) a lancé, le 17 juillet dernier, un appel d’offres international pour l’importation 465 000 tonnes métrique(TM) de produits pétroliers au titre des mois d’octobre, novembre, et décembre 2020. Ouverte aux sociétés internationales de Trading pétrolier cette consultation vise à « rendre disponible dans les eaux camerounaises de grands navires de produits pétroliers destinés à la vente aux importateurs locaux » indique Gaston Eloundou Essomba. De manière concrète, les produits à importer sont composés de 150 000 TM de Gasoline, 210 000 TM de Gasoil, 60 000 TM de Jet A1, 15 000 TM de Fuel Oil 1500, et 30 000 TM de Fuel Oil 3500. « Ils doivent répondre aux spécifications en vigueur au Cameroun à l’exception du Jet A1 dont les spécifications correspondent aux normes internationales en vigueur » précise le Ministre. S’agissant de la livraison, Gaston Eloundou Essomba insiste sur le fait qu’elle soit faite « exclusivement » par voie maritime par le mode ship to ship. « Tout autre type de livraison est exclu. Les produits sont livrés à Douala ou Limbé dans les bacs de la SCDP ou de la SONARA », souligne-t-il.

Approvisionnement permanent

Depuis l’incendie survenu le 31 mai 2019 à la Sonara et qui a conduit à l’arrêt de ses unités de production, le Cameroun a adopté un nouveau mécanisme d’approvisionnement pérenne du marché en produits pétroliers afin de minimiser les coûts et les manques à gagner éventuels. Celui-ci consiste en la sélection de 04 traders qui ont la charge de disponibilité de grandes quantités de produits finis dans les eaux du Cameroun afin de les vendre aux marketers importateurs avec un niveau de prime plus compétitif comme critère de sélection. C’est ainsi que le 23 décembre 2019, un appel d’offres international est lancé pour la sélection des traders chargés d’assurer l’approvisionnement du pays au cours des mois de mars, avril, et mai 2020. Au sortir de la sélection, c’est le nigérian Sahara Energy qui sera retenu comme principal adjudicataire avec des niveaux de prime de 30 dollars/TM pour le super, 45 dollars/TM pour le gasoil et 55 dollars/TM pour le Jet A1. Les autres traders retenus auprès de Sahara Energy étaient alors Vitol S.A, Addax Energy et Petra Energy. Leur rôle, palier à tout risque de pénurie en cas de défaillance du trader principal.

Economies budgétaires

« La mise en œuvre de ce mécanisme a permis à l’Etat de faire des économies budgétaires dans l’année de l’ordre de 150 milliards de F CFA » indiquait Gaston Eloudou Essomba, le 01er juin 2020 dans les colonnes du quotidien national Bilingue Cameroon Tribune. Cet excédent est en grande partie imputable à la baisse du niveau de prime due aux traders. Celui-ci atteignait jadis les 128 dollars/TM pour le super, 176 dollars/TM pour le Gasoil, et 108 dollars/TM pour le Jet A1. D’après le Minee, une partie de ces économies permet de financer la remise sur pied de la Sonara. « A travers ces économies, une ligne de soutien de 47,88 F à la Sonara a été introduite dans la nouvelle structure des prix des produits pétroliers. Cette ligne permettra à ladite entreprise d’assainir ses relations avec ses partenaires financiers et ses fournisseurs et d’engager le processus de réhabilitation de la raffinerie » précisait-il. 

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer