A la UneBusiness

Le chiffre d’affaires d’Eneo Cameroun augmente de 4% en 2017

Cette belle performance s’explique entre autres par l’augmentation des ventes basses, moyennes et hautes tensions, l’augmentation de la demande, etc.

Les résultats financiers d’Eneo Cameroun pour l’exercice 2017 sont donc globalement satisfaisants. Selon le rapport d’activités de la société en charge de la distribution de l’énergie électrique au Cameroun, le résultat net de cet exercice de 4,31 milliards de FCFA, en dépit de la baisse du résultat d’exploitation, 19,63 milliards contre 22,42 milliards de FCFA. Ce résultat explique-t-on, est dû à une meilleure performance de l’activité financière notamment les dotations aux amortissements et provision financières et les frais financiers. De manière plus précise, les  produits  d’exploitation  sont  en  augmentation  de  8,5%, soit  28,7  milliards de FCFA, principalement du fait de l‘accroissement des ventes et des autres produits et production immobilisées, la variation sur la compensation tarifaire de 4,25 milliards de FCFA suite à un accroissement de la demande. Tout comme l’accroissement des ventes d’énergie et autres produits de  11 milliards de FCFA, l’accroissement de la production immobilisée de 24,4 milliards de FCFA, le transfert des charges capitalisables de moins de 15,1 milliards de FCFA.

Dans l’ensemble, le  chiffre  d’affaires  de  2017 d’Eneo a donc augmenté de 4% par rapport à 2016, notamment du fait de l’augmentation des  ventes  basse et moyennes tenions proportionnellement à l’augmentation de la demande entre 2017 et 2016 de 4,8%. Mais également, l’augmentation de 11,7  milliards  FCFA  des ventes haute tension, à cause de  la facturation  d’ALUCAM  à  190  MWh durant toute l’année contre 130 MWh pendant  6  mois  (de  Janvier  à  Juin 2016) l’an dernier, suivant le contrat Rampdown-Rampup  visant  à  pallier l’impact de la saison sèche. Néanmoins, précise-t-on, les travaux facturés sont néanmoins en diminution de 1,71 milliard de FCFA, pendant que la subvention d’exploitation est en augmentation de 4,25 milliards de FCFA, soit 24,5 milliards de FCFA enregistré en 2017 résultant de la compensation tarifaire  contre  20,2  milliards de FCFA en 2016. Cette variation, informe-t-on, est liée principalement à la différence entre le chiffre d’affaires réalisé et le minimum autorisé.

Par contre, indique-t-on, les reprises de provisions d’exploitation sont en légère baisse de 8%. Les autres produits connaissent une croissance de 4,9 milliards par rapport à 2016 dû principalement à la reprise des charges provisionnées sur Bad Debt de 1,9 milliard de FCFA, à la reprise de charges provisionnés sur impôts et taxes suite à la liquidation de cette dernière soit FCFA 3,5 milliards.

La Rédaction EcoMatin

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!