Business et Entreprises
A la Une

Le Chinois CHEC crée sa filiale KHM pour exploitation de l’autoroute Kribi-Lolabé

A ce titre, la Kribi Highway Management (KHM) devra assurer la surveillance du réseau par des patrouilles régulières ; des inspections visuelles sur les diverses parties de l’autoroute, pour relever et réparer toute dégradation ; de la propreté des abords et des aires etc.

Le 29 juillet dernier, le ministre des Travaux publics inaugurait l’autoroute Kribi-Lolabé. Une infrastructure dont l’objectif premier est de desservir le port de Kribi. A cette occasion, Emmanuel Nganou Djoumessi a présenté l’entreprise en charge de la maintenance et de  l’exploitation de l’autoroute. Il s’agit  de la société Kribi Highway Management (KHM) créée par le chinois China Harbour Engineering Company (CHEC), entreprise adjudicataire du projet et unique actionnaire dans le capital de sa filiale.

« Conformément aux dispositions du contrat, le partenaire privé à la date de signature du contrat était la China Harbour Engineering Company (Chec). Aux droits et obligations de cette entreprise, est venue se subroger  la société de projet Kribi Highway Management créée par CHEC, et qui est devenu le véritable partenaire privé pour la durée du contrat », renseigne-t-on au Mintp.

Lire aussi : Infrastructure routière : le Mintp procédera à l’inauguration de l’autoroute Kribi-Lolabé le 29 juillet prochain

D’une durée d’exploitation de 31 ans, il a été confiée à la Kribi Highway Management de s’engager  à employer 90% au moins de main d’œuvre locale en nombre de postes ; de la surveillance du réseau par des patrouilles régulières ; des inspections visuelles sur les diverses parties de l’autoroute pour relever et réparer toute dégradation, et pour lesquelles la fréquence est donnée ; des inspections détaillées des ouvrages d’art et d’assainissement pour relever et réparer toute dégradation, et dont les périodicités sont fixées ; de la satisfaction des utilisateurs, pour laquelle le délai moyen de réponse aux réclamations des clients est donné…

D’un linéaire de 38,5km,  les travaux de construction de l’autoroute Kribi-Lolabé ont débuté en janvier  2015 pour une durée de 42 mois (dont 6 mois d’études et 36 mois de travaux). Travaux financés à hauteur de 250 milliards Fcfa, par la banque Eximbank China à hauteur de 85% (prêt) et 15% par l’entreprise chinoise China Harbour Engineering Company.

Lire aussi : Autoroute Kribi-Lolabe : les tarifs de péage oscilleront entre  600 et 5600 FCFA

Dans la fiche technique, l’autoroute moderne présente 2×2 voies extensibles à 2×3 voies par un terre-plein central, avec 4,94km de voie de raccordement en 2×2 voies ; son tracé s’étend sur un itinéraire qui part du village Mboro pour déboucher à Bilolo dans l’arrondissement de Kribi 2ème. Cette section est reliée au port autonome de Kribi par une pénétrante de 1,24km (avec un prolongement de 775m dans la voirie portuaire) et à la Nationale n°7 Edéa-kribi par une voie de raccordement de 3,7km partant de la Nationale n°22 (Yaoundé-Olama-Kribi). En plus, des aménagements connexes ont été réalisés dans le cadre du projet, notamment dix-huit points d’eau, trois échangeurs, dix ponts  et des voies de rétablissement (22,6km) au bénéfice des populations riveraines.

Lire aussi : Autoroute Kribi-Lolabé : déjà 2,01 milliards accordés aux populations riveraines dans le cadre des indemnisations

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page