A la UneBusiness

Le choix du nouveau concessionnaire du terminal à conteneurs du Port de Douala reporté au 2 juillet

La direction générale devait sélectionner mardi 18 juin une entreprise parmi les cinq ci-après : CMA Terminals, Port World, Port Investments Ltd, Red Sea Gateway Terminal ; et de Terminal Investment Ltd.

Le nom de l’entreprise devant gérer  le terminal à conteneurs du Port autonome de Douala n’est toujours pas connu.  Annoncé pour mardi 18 juin 2019,  ce sera finalement le 2 juillet prochain précise le communiqué du PAD. « Le dépouillement des offres des cinq entreprises présélectionnées au terme de l’appel international à manifestation d’intérêt lancé en janvier 2018, relatif à l’attribution de la concession des activités de rénovation, de modernisation, d’exploitation et de maintenance du terminal à conteneurs du port de Douala » lit-on. En effet, ce report a été accordé par la Direction générale du PAD, après la demande exprimée et motivée de la majorité des candidats pré-qualifiés qui avaient jusqu’au 18 juin pour déposer leurs dossiers.


>> Lire aussi – Le nouveau concessionnaire du terminal à conteneurs du port de Douala sera choisi ce jour


Le consortium Bolloré-APM Terminal,  exclu de la liste des entreprises pré-qualifiées semble satisfait de cette décision. Car, celui-ci, en intentant un procès au tribunal administratif de Douala, contre le Cameroun à l’effet d’obtenir des explications sur sa non-sélection dans le processus devant conduire à la désignation du nouveau concessionnaire de cette infrastructure portuaire souhaitait voir cette date du 18 juin reportée.  Le consortium n’excluait pas aussi la thèse de l’annulation de la procédure.

Après une longue attente, qui aura duré un an, Cyrus Ngo’o, le directeur général du Port autonome de Douala (PAD), l’entreprise publique qui gère la plateforme portuaire de la capitale économique camerounaise, a rendu publique, le 8 janvier 2019, la liste des entreprises pré-qualifiées, en vue de la concession du terminal à conteneurs du port de Douala, opéré depuis 2005 par le consortium Bolloré-APM Terminals. Ainsi, après l’appel public international à manifestation d’intérêt, lancé le 12 janvier 2018, cinq entreprises sont short-listées. Il s’agit de CMA Terminals, basé à Marseille en France ; de la société émiratie Dubaï Port World ; de Hutchison Port Investments Ltd, entreprise immatriculée aux Iles Caïmans ; du saoudien Red Sea Gateway Terminal ; et de Terminal Investment Ltd, une société basée à Genève, en Suisse.


>> Lire aussi – Port de Douala : le groupe Bolloré écarté de la course pour la concession du terminal à conteneurs


De fait, le consortium Bolloré-APM Terminals, dont le contrat de concession du terminal à conteneurs du port de Douala (à travers la société Douala International Terminal, DIT), arrive à expiration en décembre 2019, est exclu de la suite de la compétition, bien qu’ayant postulé pour un renouvellement de son bail.

La Rédaction EcoMatin

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!