A la UneBusiness et Entreprises
A la Une

Le Complexe chimique camerounais cède son enseigne commercial en « location-gérance » au chinois China Mall

Les travaux préparatoires à l'implantation de la grande surface sur investissements chinois ont démarré sur le site du Complexe Chimique Camerounais (CCC), savonnerie appartenant au Groupe Fadil et confrontée à de sérieuses difficultés financières.

Le site abritant le Complexe Chimique Camerounais (CCC), au quartier Ndokoti-Bassa à Douala, abritera désormais une enseigne chinoise dénommée « China Mall ». D’ailleurs, la façade principale du CCC porte depuis quelques jours l’inscription de  cet espace commercial de grande distribution. De sources proches, la transaction entre Mohamadou Bayero Fadil, le Président directeur général du Groupe Fadil, et des investisseurs chinois, a finalement été concluante. D’après les mêmes sources, le CCC a été cédé en «location-gérance». Le lexique juridique indique de cette opération qu’il s’agit d’un contrat par lequel l’exploitant d’un fonds de commerce concède à un commerçant dit « le gérant » le droit d’administrer son fonds. Si le « China Mall » viendra enrichir l’offre de la grande distribution par son achalandage diversifié, le mystère reste entier sur les contours de la location-gérance entre les deux entités, le montant de l’investissement, la durée des travaux, ou l’identité du partenaire investisseur. Seule certitude, le démantèlement partiel des infrastructures du CCC ont effectivement démarré.

Lire aussi : Savonnerie : fausse OPA de Dangote sur la Ccc

En 2016, au plus fort de sa restructuration, le Complexe Chimique Camerounais avait déjà fait l’objet d’une folle rumeur relative à une offre publique d’achat lancée par l’homme d’affaires nigérian Aliko Dangote. Information par la suite démentie. Toutefois, le CCC était confronté à de sérieuses difficultés financières, et croulait par ailleurs sous une dette de 5,5 milliards de FCFA. A raison de 1,362 milliards de F due à la Commercial Bank of Cameroon (CBC), 474 millions de FCFA à la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps), 588 millions de FCFA à l’ex- Banque Méridien Biao Cameroun (Bmbc), ou 378 millions de FCFA à la Bicec (Banque internationale pour le commerce, l’épargne et le crédit). Dette totalement payée. Le Groupe MBF Fadil Holding annonçait par ailleurs une réinvention de ses activités vers la fabrication des produits cosmétiques et du savon liquide, après une rénovation de son outil de production, et une adaptation aux nouvelles exigences technologiques et environnementales.

Lire aussi : Les 35 entreprises qui font le marché de la Cemac

Malgré ces grandes annonces, MBF Fadil Holding n’aura visiblement pas résisté à la tentation de nouer un partenariat avec d’autres investisseurs, et dans une activité différente. Le projet chinois, apprend-on, emploiera directement 200 personnes à temps plein. La construction du China Mall dans la ville de Douala intervient près d’un an après l’inauguration du Douala Grand Mall, plus grand complexe commercial du Cameroun et d’Afrique centrale. Le China Mall sera situé à Ndokoti-Bassa, l’une des deux grandes zones  industrielles de la capitale économique.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page