A la UneBanques et FinanceBanques et Finances

Le DG et DGA de CCA-BANK reçoivent leurs agréments

Après la Cobac, le ministère des finances a donné son quitus pour l’agrément des deux dirigeants de cet établissement de crédit aux performances admirables.

André Alexis Megudjou et Oumarou Sanda Ibrahim sont officiellement reconnus par les autorités monétaires comme les dirigeants de CCA-BANK. Leur agrément en qualité de Directeur Général et Directeur Général Adjoint de cet établissement de crédit ont été délivrés le 10 décembre dernier par le ministre camerounais des finances. Une reconnaissance qui intervient après les décisions Cobac D-2020/179 et D-2020/180 du 19 octobre 2020 portant avis conforme en vue de l’obtention d’agréments. Elle vient conforter dans son siège le Directeur général dont la délivrance du document a quelque peu traîné. Porté à la tête de cet établissement de crédit au mois d’Avril 2020, en remplacement de Charlotte Chekep Kouecheu, André Alexis Megudjou aura attendu plus de 7 mois pour obtenir le précieux sésame. Un peu moins pour son adjoint, arrivé au sein de la banque au mois de juillet de l’année dernière.  

Lire aussi : Gros plan sur le nouveau Directeur général de CCA-Bank

Cette décision du Minfi intervient alors que la banque a engagé un redéploiement de ses effectifs et le recrutement de nouvelles figures. C’est le cas d’Abdoul-lahi Amadou Garga, débauché du Groupe UBA et qui a rejoint la Banque en tant Directeur de la Trésorerie afin d’apporter son expertise et expérience au développement de la banque. On pourra également ajouté à la longue liste de nouvelles recrues, Mohaman Awal, ce cadre des opérations doté de 22 années d’expérience dans l’industrie Bancaire qui a rejoint l’établissement bancaire camerounais en qualité de Directeur des Opérations ; Kaltoum Bawa qui rejoint l’équipe en qualité de Directeur du Secteur Public et des Institutionnels ; Amougou Nicaise, un passionné de l’innovation financière et la création des nouveaux produits qui cumule 18 ans d’expérience dans le secteur bancaire et qui a rejoint la banque en qualité de Directeur de Crédit.

Défis

La nouvelle équipe qui prend ses marques aura à cœur l’optimisation des performances de ces établissements dont la santé financière se porte mieux depuis sa mutation de microfinance en banque. Entre mai 2018 et mai 2019, la jeune banque a porté son total de bilan de 186,208 milliards de FCFA à 231,106 milliards de FCFA. Soit près de 34,970 milliards de FCFA en matière d’évolution des dépôts (20%), quelque 27,805 milliards de FCFA (35%) en évolution de l’encours des crédits, et 95,428 milliards de FCFA au titre du financement de l’économie. « En sa qualité de banque universelle, CCA-Bank continue inexorablement sa mission d’inclusion financière à travers une financiarisation adaptée du tissu économique au Cameroun. Dans ses missions, elle accorde une place de choix à la collecte de l’épargne, à l’octroi de crédit, à l’offre et à la gestion des moyens de paiement dans le cadre d’une relation privilégiée avec sa clientèle, constituée de l’Etat, des particuliers, les industries, des PME/PMI, des grandes entreprises, etc. », révélait la banque dans ce communiqué. Elle se targuait par ailleurs d’avoir clôturé son 12e mois d’existence avec « une surliquidité impressionnante ». A ce jour, le réseau de la banque compte 42 agences interconnectées et un parc de 49 distributeurs automatiques de billets, associé au service de banque à distance. Son portefeuille clients est de 450 000 comptes.

Lire aussi : Abdoul-Lahi Amadou Garga nommé Directeur de la trésorerie de CCA-Bank

A ces performances, il faut également ajouter sa très forte présence sur le marché des titres publics de la Beac. En deux ans d’existence, la Banque pointe déjà dans le top 10 des meilleurs financiers des Etats dans la zone Cemac, avec un encours de titres de 70,5 milliards de FCFA au 30 juin 2020. L’un des défis de la banque sera surtout de réduire sa trop grande dépendance de ce marché « clivant » et d’intégrer le financement des grands projets. « On ne reconnaît à CCA-BANK des clients d’envergure dans les grands projets au Cameroun et dans la sous-région…Elle a surtout besoin d’affirmer sa présence dans un secteur économique bien précis », explique un expert financier.

Autre défis majeur pour la banque sera celui d’accroître son développement de son spectre d’agence sur l’étendue du triangle national afin d’assurer une proximité avec sa clientèle. Si la banque dispose aujourd’hui de 42 agences, 24 sont concentrées dans les seules villes de Yaoundé et de Douala. Du côté de la clientèle, l’accès aux moyens de paiement électroniques reste l’une des attentes brûlantes sur lesquelles Alexis Megudjou et son équipe devront sans doute travailler. 

Lire aussi : Ibrahim Oumarou Sanda, nouveau DGA de CCA-Bank

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page