Conjoncture
A la Une

Le Feicom veut auditer le Prodesv

Les soumissionnaires de l'appel d'offres que vient de lancer le Directeur général du Feicom ont jusqu’au 26 novembre pour déposer leurs candidatures. L’adjudicataire du marché devra alors réaliser l’audit comptable et financier du Programme de développement économique et social des villes secondaires exposées à des facteurs d’instabilité (Prodesv).

Le Directeur général du Fonds spécial d’équipements et d’intervention intercommunale (Feicom) Philippe Camille Akoa, a lancé le 26 octobre 2020 un appel à manifestation d’intérêt pour le recrutement d’un cabinet chargé de la réalisation de l’audit comptable et financier du Programme de développement économique et sociale des villes secondaires exposées à des facteurs d’instabilité (Prodesv).

Les candidats admissibles à cet appel d’offres que sont les cabinets d’expertise agréés à la Cemac, inscrits à l’Onecca dans la catégorie de société d’expertise comptable et installés en territoire camerounais ont jusqu’au 26 novembre 2020 pour déposer leur candidatures. Leur prestation sera financée par un don obtenu de la banque allemande Kreditanstalt für Wiederaufbau (KFW).

Lire aussi : Gestion des refugiés de l’union européenne débloque 13 milliards FCFA pour 15 communes

S’agissant du Prodesv, il est prévu pour s’exécuter durant 6 ans, à compter de la date de signature entre le Minepat, le Feicom et la KFW. Il vise à cibler les zones d’accueil de réfugiés, de déplacés internes et autres migrants au Cameroun et appuiera 15 villes secondaires dans les régions de l’Extrême-Nord, Nord, Adamaoua, Est et du Sud aux fins de la réalisation des projets communaux-surtout la construction des infrastructures publiques et cela sur la base d’une approche d’intégration de l’entrepreneuriat local, de formation professionnelle et de travaux à haute intensité de main d’œuvre (Himo).

Il a alors pour objectif spécifique de renforcer la capacité des nouveaux arrivants et promouvoir le développement socio-économique communal inclusif dans le respect de l’environnement, et de manière globale de contribuer à renforcer la stabilité régionale et une meilleure gestion des migrations au Cameroun. Le programme dans son entièreté est financé par l’Union européenne, dans le cadre du 11eme Fonds européen de développement financé à hauteur de 20 millions d’euros soit 13,1 milliards de FCFA. La gestion indirecte desdits fonds conformément au contrat de délégation signé entre l’Union européenne et la KFW est assurée par KFW.

Lire aussi : Financement communal : le Feicom a mobilisé 108 milliards en 2018

Le Prodesv dispose de 5 composantes : le développement des infrastructures publiques et des mesures urgentes ; la création des emplois et des opportunités d’entrepreneuriat local ; la formation technique et professionnelle des réfugiés, déplacés internes et autres migrants ainsi que des communautés hôtes, le renforcement des capacités des villes secondaires dans la gestion des infrastructures et le management des crises et des conflits et la responsabilisation et renforcement des capacités du Feicom. Les résultats attendus de ce dernier sont entre autres des infrastructures publiques promouvant le développement socio-économique construites et exploitées de façon durable par les populations hôtes et les migrants/déplacés/réfugiés, des emplois et des opportunités d’entrepreneuriat local créés en lien avec la construction, l’exploitation et l’utilisation des infrastructures réalisées.

Lire aussi : Développement local : l’afflux des réfugiés perturbe l’équilibre des communes riveraines

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer