A la UneBusiness et Entreprises

Le Finlandais Wärtsilä va assurer la maintenance de la centrale à Gaz de Kribi pendant 10 ans

L’entreprise va également se charger de mettre à niveau l’automatisation de la centrale à gaz de Kribi d’une capacité de 216 MW.

L’entreprise finlandaise Wärtsilä va assurer la mise à niveau de l’automatisation et la maintenance de la centrale à gaz de Kribi (216 MW) sur une période de 10 ans. C’est la substance d’un communiqué rendu public le 22 août 2022 par cette firme spécialisée dans la fabrication industrielle de générateurs électriques et de moteurs de bateaux. C’est à la faveur d’un partenariat signé avec la Power Development Company (Kpdc) ; société en charge de la conception, la construction, et l’exploitation de la centrale qu’elle se voit confiée cette tâche. Wärtsilä mise sur sa forte présence régionale, « ce qui nous permet de fournir un soutien technique précieux qui optimise les performances du moteur et maximise les capacités de production de cette centrale électrique qui joue un rôle si important dans l’approvisionnement en électricité du Cameroun. Nous sommes également en mesure d’assurer la disponibilité des pièces de rechange essentielles, ce qui constitue un élément essentiel de l’accord de service à long terme entre nos entreprises. Dans l’ensemble, il s’agit d’un projet très important, tant pour le client que pour Wärtsilä », a déclaré Markus Ljungkvist, vice-président des services de Wärtsilä Energy.

Lire aussi : Le milliardaire nigérian Aliko Dangote veut investir dans les secteurs du gaz et du pétrole au Cameroun

L’accord qui va prendre corps en 2023 intègre à long terme une assistance opérationnelle à distance, la planification de la maintenance, des services de conseil technique et de dépannage à distance, ainsi que des pièces de rechange.

« La centrale de Kribi joue un rôle essentiel dans le secteur énergétique africain. Elle fournit encore aujourd’hui les deux tiers de l’énergie thermique du Cameroun. Le système énergétique camerounais repose en grande partie sur l’hydroélectricité, mais les ressources en eau sont incertaines. La centrale de Kribi joue donc un rôle essentiel pour garantir un approvisionnement en énergie sûr, bon marché et fiable. C’est pourquoi nous tenons à mettre à niveau les systèmes d’automatisation de la centrale en adoptant la conception la plus récente pour garantir une fiabilité optimale, et à renforcer notre coopération avec Wärtsilä, en tirant parti de leurs compétences de manière continue dans le cadre du contrat de service à long terme », a commenté Gionata Visconti, directeur de l’exploitation, Globeleq, maison mère de Kpdc.

Lire aussi : Cameroun : la production de gaz domestique baisse de 8% en 2020

De mémoire, c’est en 2009 que le gouvernement Camerounais a confié à Kpdc filiale de l’énergéticien Gobelec, la charge de la centrale. Ce projet a été réalisé sous la forme d’un contrat de partenariat public-privé d’une durée de 20 ans. La construction du projet d’énergie de Kribi a débuté en 2010 et en mars 2013 la centrale fournissait déjà sa première production d’électricité. Dans le même temps, la centrale devenait la première du pays et dans la sous-région à fonctionner au gaz naturel. Celui-ci, faut-il le rappeler, provient du gisement offshore de Sanaga Sud via un gazoduc de 18 kilomètres développé par la Société nationale des hydrocarbures (SNH).

Lire aussi : Gaz naturel : la plateforme Sanaga 2 s’installe au large de Kribi

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page