Conjoncture

Le forum Investir à Kribi veut attirer 40 industries par an pendant 25 ans

C’est l’ambitieux challenge à relever par la Fondation d’industrialisation de Kribi dont les activités s’inscrivent en droite ligne du Plan directeur d’industrialisation du Cameroun (Pdi), et du Document de stratégie pour la croissance et l’em­ploi (Dsce).

«La première édition se tiendra lors de la phase finale de la Can Total Cameroun…», a rassuré Rodrigue Ongolo Onam­bele, le Chef du projet du «Forum Investir à Kribi». Le Président de la Fonda­tion d’industrialisation de Kribi envisage capitaliser la tenue de cet événement sportif majeur pour atti­rer le plus grand nombre d’investisseurs vers la ville de Kribi: «imaginez que nous ayons dans chaque délégation qui arrive au Cameroun au moins 10 investisseurs. Ce sera une formidable opportunité pour Kribi et notre pays», pense le promoteur.

Placé sous le thème «Atti­rer les investisseurs en vue de l’industrialisation du Port de Kribi», le Forum investir à Kribi s’adosse sur l’opération «Attirer 40 industries par an, pendant 25 ans». D’après Rodrigue Ongolo Onambele, «le total espéré au terme de ce projet est estimé à 1000 in­dustries lourdes, moyennes et légères à implanter dans la zone de Kribi et en parti­culier dans les zones logis­tiques et industrielles du complexe industrial oppor­tunité de Kribi», a indiqué le Chef de ce projet calqué sur les grandes lignes du Plan directeur d’industria­lisation (Pdi) gouverne­mental.

Lire aussi: Complexe industrialo-portuaire de Kribi : une convention pour promouvoir l’investissement privé

Rodrigue Ongolo Onam­bele dit vouloir «anti­ciper» après la fin de la composante 1 basée sur la construction de l’infras­tructure portuaire propre­ment dite: «après la fin de la composante portuaire, nous devons anticiper avant le début de la com­posante 2. Nous devons rechercher les investisseurs dès maintenant sinon l’Etat ne pourra pas rembourser sa dette auprès d’Exim­bank China. L’un des enjeux de cette initiative est que les phases d’instal­lation des industries coïn­cident avec la livraison de la deuxième phase du port de Kribi».

Sont ainsi attendus pendant trois jours à la 1ère édition de la Fik de Kribi une vingtaine d’investisseurs d’autres continents, des camerounais de la diaspo­ra, des opérateurs écono­miques de la zone Cemac, ainsi que de centaines d’in­vestisseurs locaux: «pour la première édition de ce forum qui sera adossé sur la Van, est prévue une mo­bilisation d’au moins 300 potentiels investisseurs de nationalités différentes, et à qui seront présentés les opportunités d’affaires et d’investissement à Kribi», explique le promoteur de la foire.

Lire aussi : Terminal polyvalent de Kribi : Kpmo dénonce la concession du philippin Ictsi inc.

Réaction

«Nous voulons vulgariser le plan directeur d’industria­lisation du Cameroun»

RODRIGUE ONGOLO ONAMBELE, Chef de projet Forum investir à Kribi, Président de la Fondation d’industrialisation de Kribi

La Fondation d’industria­lisation de Kribi est une organisation humanitaire à but non lucratif dont l’ob­jectif est de promouvoir l’agrément d’investisseur de la République du Came­roun, vulgariser le Plan directeur d’industrialisa­tion du Cameroun, et pro­mouvoir l’investissement privé en vue de l’indus­trialisation du Cameroun, en droite ligne de la vision du gouvernement, dans le cadre de l’attrait des inves­tissements directs étrangers et directs domestiques. La Fik veut apporter sa contri­bution au développement du Cameroun en proposant des solutions pour la via­bilisation des composantes logistiques, industrielles et urbaines du complexe in­dustrialo-portuaire de Kribi, et s’intéresse spécialement à toutes les questions qui touchent au développement de la ville de Kribi et ses environs à savoir les com­munes de Campo, Niete, Lokoundje, Mvengue, Akom 2, Lolodorf, Bipindi.

[author title= »La Rédaction EcoMatin » image= »http:// »][/author]

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer