A la UneBanques et FinanceBanques et Finances

Le Gicam propose de geler les remboursements des crédits bancaires

Le groupement patronal demande que cette décision soit prise par l’exécutif.

Il n’est pas chiffré, mais il est déjà ambitieux. Le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam) a rendu public, ce 31 mars 2020, ses «premières propositions au gouvernement», en relation avec la crise économique et financière que la pandémie au Coronavirus fait peser sur le Cameroun. Ces «premières propositions» visent à soutenir l’activité, déjà fortement ralentie par les 13 mesures édictées par le gouvernement camerounais pour limiter la propagation sur le sol camerounais, de cette pandémie.

Au plan monétaire et financier, le Gicam demande, et il s’agit sans doute de la mesure la plus forte, «le gel, par voie réglementaire, des échéanciers de remboursement de crédits et de leasing des entreprises et des particuliers auprès des établissements de crédits, ainsi que la suppression des pénalités et des coûts additionnels y afférents».

L’organisation patronale présidée par Célestin Tawamba demande en outre «l’activation des leviers monétaires pour approvisionner le système bancaire en liquidité (facilitation de l’accès des banques au marché monétaire par la baisse des taux d’intérêt, augmentation des plafonds de refinancement».

Enfin, sur le registre monétaire et financier, le Gicam propose «l’accompagnement des banques et établissements financiers dans l’octroi des crédits de trésoreries aux entreprises».

Au plan budgétaire, le Gicam appelle à l’accélération des remboursements des crédits de TVA et de la dette intérieure, tout comme il plaide pour «l’institution d’un Fonds de soutien aux PME et à l’artisanat».

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page