Conjoncture

Le gouvernement ressuscite le projet rutilifère d’Akonolinga

L’appel d’offres concernant l’attribution des titres miniers sur un bloc rutilifère d’un potentiel de 500 000 tonnes vient d’être lancé par le Ministère en charge des mines.

Le gouvernement camerounais, à travers le ministère en charge des Mines (Minmidt), conformément aux dispositions de l’article 43(7) de la Loi N°2016/017 du 14 décembre 2016 portant Code minier de la République du Cameroun vient de lancer un appel d’offres international en vue de l’attribution de titres miniers sur le bloc rutilifère  d’Akonolinga, à l’est de Yaoundé, la capitale du pays. Le potentiel rutilifère de ce secteur est estimé officiellement à plus de 500 000 tonnes (t).

Le présent avis international d’appel à manifestation d’intérêt a pour objet la présélection des entreprises ou groupements devant participer à l’appel d’offres international restreint en vue de « l’attribution d’un titre minier sur un bloc rutilifère ». Ce titre minier se matérialise par la délivrance d’un permis de recherche. Ledit permis est soumis à un cahier de charges prenant en compte la durée des travaux, le remboursement de la valeur actualisée des études antérieures et le niveau de participation de l’Etat au capital de la future société d’exploitation. Etant entendu que l’Etat attend une mise en exploitation rapide de ce gisement.

L’appel d’offre lancé est ouvert aux entreprises ou groupements installés à l’intérieur et à l’extérieur du Cameroun ayant une expérience d’au moins cinq années dans le secteur minier. En outre, les entreprises qui vont postuler doivent avoir une expérience de l’Afrique et disposer d’un résultat d’exploitation global annuel dans le secteur minier d’au moins 150 millions de dollars, sur les cinq dernières années. Les entreprises intéressées ont jusqu’au 15 janvier 2019 pour postuler.

Avec une réserve de rutile estimée à 2 849 000 tonnes, le Cameroun peut tirer des revenus très importants. Selon le Minmidt, la production totale de rutile recensée au Cameroun est de 15 000 tonnes environ, avec un maximum de 3 320 tonnes en 1944. Le rutile est une espèce minérale dont l’exploitation se fait sur une base artisanale. Il est composé du dioxyde de titane de formule TIO2 avec des traces de fer ; et a été exploité pour la première fois entre 1935 et 1944.

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!