Business et Entreprises
A la Une

Le Groupe Sabc offre 8 couveuses made in Cameroon à des formations sanitaires de différentes régions

Fruit d'un partenariat avec l'Ordre national des médecins du Cameroun (ONMC), ces dispositifs de survie infantile ont été remis aux structures bénéficiaires, le mercredi 16 août 2022.

« Le leadership du groupe Sabc (Société anonyme des brasseries du Cameroun), est d’abord social. Nous anticipons sur les désirs, les exigences et les besoins des populations ». Les propos de Stephane Descazeaud, directeur général du Groupe Sabc, ont trouvé un contexte favorable à l’hôpital de District de Bonassama (Arrondissement de Douala 4ème), à l’occasion de la cérémonie de remise de 8 couveuses à des formations sanitaires du Cameroun à 8 centres de santé précisément. Le Directeur général du groupe Sabc situait l’action de responsabilité sociale du groupe agro-alimentaire au profit des hôpitaux de District de Bonassama (Littoral), Kribi (Sud), Ndop (Nord-ouest), et Muyuka (Sud-ouest). Également bénéficiaires, les Centres médicaux d’Arrondissement de Ngaoui (Adamaoua), Doumaintaing (Est), Koutaba Mataket (Ouest), et les hôpitaux régionaux de Maroua et Garoua, respectivement dans les Régions de l’Extrême-Nord et du Nord.

Lire aussi : Agrobusiness : le Groupe Sabc s’engage à fournir des intrants agricoles aux producteurs sur 4000 ha en 2022

Ce nouveau déploiement social du groupe Sabc arrive à point nommé au regard des besoins en couveuses des structures hospitalières du Cameroun. D’après des chiffres dévoilés par le Dr. Alphonse Bayiha, Directeur général de l’hôpital de District de Bonassama, environ 10.000 nouveau-nés prématurés meurent chaque année au Cameroun, pour cause d’infrastructures défectueuses ou non-fonctionnelles. Soit un décès toutes les 20 minutes. Toujours d’après le médecin, reprenant les données d’une étude menée à l’hôpital de District de Bonassama entre 2009 et 2012 par le Pr. Kedy Koum, le taux de mortalité néo-natale de cette formation sanitaire s’élevait à 8%. Selon une autre étude commise par l’hôpital Laquintinie de Douala en 2014, ce taux avait évolué à la hausse (20,3%), dont 37,1% de prématurés et 36% des petits poids de naissance.

Plus qu’un besoin, le don du groupe Sabc, en partenariat avec l’Onmc (Ordre national des médecins du Cameroun), sur initiative de l’Association « MedCamer »,  revêt un caractère salutaire: « le groupe Sabc est aujourd’hui aux côtés de l’Ordre national des médecins du Cameroun, par le fait d’un choix. Le choix délibéré de notre entreprise d’assumer sa responsabilité sociétale et d’œuvrer pour améliorer la prise en charge des malades et plus particulièrement des nouveau-nés prématurés qui arrivent au monde trop tôt, et qui ont besoin de ces couveuses pour poursuivre leur développement. Première entreprise citoyenne au Cameroun, c’est notre responsabilité  de leur donner une chance de survie », a justifié Stéphane Descazeaud.

Lire aussi : Protection de l’environnement : Redplast et le Groupe Sabc recrutent 100 jeunes pour ramasser les déchets plastiques à Yaoundé et Douala

Il est important de relever que toutes couveuses remises aux structures hospitalières choisies ont été fabriquées au Cameroun, par des ingénieurs et spécialistes de l’Agence Universitaire de l’innovation (AUI) de l’Université de Dschang. Pour se faire, ces appareils médicaux pour prématurés ont été adaptés au contexte local : réglage de température, option solaire, maintenance de proximité et anticipée, monitoring à partir d’un portable ou autre terminal, photothérapie etc…..: « nos couveuses sont également dotées d’une étanchéité acoustique et d’une protection optimale du nourrisson. Grâce à la Sabc nous espérons que ces couveuses seront acceptées par le public et l’État », a réagi Serge Armel Njidjou, Directeur général de l’AUI. 

Lire aussi : Le Groupe Sabc sacré meilleure entreprise citoyenne par Ascomt/Malaria en 2022

Les 8 institutions hospitalières dont les responsables ont effectué le déplacement de Douala ont reçu les dons Sabc à un moment où ces dernières sont en sous-capacités en termes de couveuses. À l’hôpital de District de Bonassama, qui disposait avant le don Sabc, d’une unité néo-natale de 8 places (pour 450.000 habitants), constituée de 2 couveuses et 2 radiants. « Les couveuses néo-natales  (……) sont conformes à la norme CEI-601-2-19 et fabriquées chez nous, ici, dans la Région de l’Ouest. Comme vous pouvez le constater, la promotion du Made in Cameroon est également notre mission. Dans ce domaine, nous avons pris la décision stratégique de limiter nos importations de matières premières et de consommables diverses afin de développer l’entrepreneuriat local, construire les compétences pour favoriser le développement économique inclusif », précise  le  Directeur général  du groupe Sabc. 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page