Conjoncture
A la Une

Le Japon accorde 1,5 milliard de F pour la reconstruction des régions anglophones

L’accord de financement y relatif a été signé ce 18 février entre le ministre de l’Economie de la planification et de l’aménagement du territoire et l’Ambassadeur du Japon au Cameroun. Financement qui correspond à la contribution de ce pays au Plan Présidentiel de Reconstruction du Nord et du Sud-ouest.

Après le Programme des Nations-Unies pour le développement (Pnud), c’est au tour de l’Etat du Japon d’apporter sa pierre à l’édifice de reconstruction des zones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest à travers le plan en œuvre du Plan Présidentiel pour la Reconstruction et le Développement du Nord et du Sud-ouest (Pprd). Les locaux de la primature ont servi de cadre, à  la signature de l’accord de financement entre le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (Minepat) Alamine Ousmane Mey et l’Ambassadeur du Japon au Cameroun Tsutomo Osawa,  en présence du Représentant Résident du Pnud au Cameroun Jean Luc Stalon. Le financement en question s’élève donc à 1,5 milliard de FCFA.

Lire aussi : Reconstruction du NOSO : le manuel de procédure validé

« Le gouvernement du Japon a décidé de financer le projet du Plan Présidentiel pour la Reconstruction et le Développement du Nord et du Sud-ouest (Pprd), pour réhabilité les points d’eau, les centres de santé dans la région du Sud-Ouest. Nous allons continuer à contribuer dans la reconstruction et le développement de ces zones », fait savoir l’Ambassadeur, du Japon Tsutomo Osawa. Un choix stratégique a alors été pris en direction de la région du Sud-Ouest, plus précisément dans le département du Fako. « Le Fako évidement, parce que c’est un vaste département, et sur le plan des besoins, nous avons pensé que ça serai une bonne opportunité de commencer par là. Ça ne veut pas dire qu’on va s’arrêter là», expliquait Jean Luc Stalon. Le département bénéficiera donc de la réhabilitation des infrastructures sanitaires et hydrauliques.

Pour le ministre Alamine Ousmane Mey « il est important de dire que cette dynamique  qui est porté par l’action gouvernementale Japonaise, bénéficie aussi du soutient d’autres pays partenaires, qui  certainement à travers cette action du Japon vont aussi accélérer le processus, pour que les populations affectées dans ces régions puissent ressentir un bien être, puissent ressentir de meilleurs conditions, puissent  également être partie prenante à notre processus de développement », faisait-il savoir.

Lire aussi : Zones économiquement sinistrées : les investisseurs peu enthousiastes un an après

Le plan de reconstruction des régions du Nord et du Sud-Ouest, figure parmi les projets prioritaires de l’action gouvernementale, contenus dans la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030 (SND30).  A l’issue de la cérémonie, le Minepat, à exhorter le Pnud, partenaire d’exécution du gouvernement dans ce projet, à capitaliser les ressources mises à disposition, afin que dans les prochaines échéances, les populations commence à ressentir au quotidien, les effets positifs du Pprd.

Un vaste chantier de reconstruction

Pour rappel, un accord de financement du Gouvernement destiné au démarrage de la mise en œuvre du Pprd, avait été signé le 05 mai 2020 par le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire Alamine Ousmane Mey et le Représentant Résident du Pnud au Cameroun, Jean Luc STALON. Ledit financement d’un montant de 8,9 milliards de FCFA, soit 10% du budget global, représentait la contribution   initiale   du   Gouvernement   camerounais   à   la   mise   en   œuvre   du Plan Présidentiel pour la Reconstruction et le Développement, de ces régions. Le Pprd, dont le coût global s’élève à 89, 682 milliards de FCFA, vise à réduire les effets de la crise sur les populations et l’économie des deux régions. Il est axé sur trois pilier; la restauration de la cohésion sociale, la reconstruction et la réhabilitation des infrastructures de base et la redynamisation de l’économie locale.

Lire aussi : Education : le Japon accorde 53 millions de F pour la construction d’une école à Tiko

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page