Conjoncture
A la Une

Le kilogramme de café robusta se vend à 500 Fcfa au mois de mai

Dans les zones de production du café, les prix d’un kilogramme du café robusta varient entre 525 Fcfa et 575 Fcfa, contre 300 FCFA au mois de mai 2021. En glissement annuel, l’on observe, une hausse des prix d’environ 83%.

Il faut dire que le café robusta à la cote. Depuis le mois de mai de l’année en cours, dans les bassins de production du café au Cameroun, les prix d’un kilogramme de café robusta varient entre 525 Fcfa et 575 Fcfa contre 300 Fcfa en glissement annuel. Une augmentation  des prix enregistrée d’environ 83%. Cette flambée des prix est tributaire à une demande croissante alors que la production de cet aliment diminue progressivement. « Le prix à l’international est difficilement soudable, on ne peut pas tout expliquer. Tantôt l’offre et la demande, tantôt la spéculation boursière. Effectivement il y a embellie…», explique une source à l’office national du Cacao et du Café (Oncc).

 Selon l’analyse de certains experts en la matière,  c’est en raison de la baisse des prix du café enregistrée au cours des dernières années, que  plusieurs agriculteurs camerounais ont arrêté la  culture de  cette denrée, très prisée à l’international. Ils se sont plutôt tournés vers d’autres cultures jugées beaucoup  plus rentables.

Lire aussi : Le prix du kilogramme de café se vend à 55F à Yokadouma région de l’Est Cameroun

 Avec ces performances encourageantes, le café robusta verra-t-il encore de beaux jours ? On se souvient qu’en 2019 particulièrement, la filière café précisément le café robusta, était en proie  à de nombreuses difficultés. Ceci dû au manque de formation aux bonnes pratiques agricoles de la part de nombreux producteurs, qui engendrait une dégradation du produit. Les mêmes causes produisant toujours les effets,  le café robusta ne convainquait plus suffisamment les acheteurs. Il était aussi constaté que certains producteurs véreux ajoutaient de petits cailloux dans les sacs de café afin de grossir les stocks destinés à la commercialisation à l’international. Résultat des courses on assistait à une baisse des recettes réalisées. Pour l’année 2021, les organismes en charge d’encadrer la production du cacao-café sont résolue bien déterminer à redonner fière allure à cette filière porteuse.

Lire aussi : Cacao-café : 4,532 milliards de Fcfa pour l’Office national du cacao et du café en 2021

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?