A la UneConjoncture
A la Une

Le Maréchal Idriss Deby Itno n’est plus

Le Président de la républicaine Tchadienne a rendu l’âme ce 20 avril 2021, de suites de blessures reçues au combat face aux rebelles du Fact (Front pour l’alternance et la concorde au Tchad), dans le Nord du pays, le week-end dernier.

La nouvelle est tombée tel un couperet en ce début d’après-midi de la journée du 20 avril 2021. « Le président de la République, chef de l’Etat et chef suprême des forces armées, Idriss Déby Itno, vient de souffler son dernier souffle dans la défense de l’intégrité territoriale sur le champ de bataille », fait savoir le porte-parole de l’Armée tchadienne, le général Azem Bermandoa Agouna, dans un communiqué publié sur TV Chad.

L’ex chef de l’Etat aurait alors succombé à des blessures reçues au combat ces derniers jours dans la région du Kanem, située au Nord du pays face aux rebelles du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (Fact). Montée au front dimanche et lundi, il aurait été touché dans une manœuvre, puis rapatrié à N’Djamena dans la soirée, avant de succomber vers 1 heure du matin.

Suite à ce décès, l’armée a annoncé la dissolution du gouvernement et de l’Assemblée nationale et la mise en place d’un Conseil militaire de transition. Celui-ci, aura une durée de dix-huit mois et sera dirigée par Mahamat Idriss Déby, le dernier, fils d’Idriss Déby Itno. Ce dernier qui est par ailleurs général de l’armée tchadienne et dirige la Direction générale des services de sécurité des institutions de l’État (Dgssie), dont fait partie la garde présidentielle.

Indiquons que si dorénavant la gestion de l’Etat revient au Conseil militaire, la constitution tchadienne prévoit qu’en cas de vacances ou de décès du président, l’intérim est assurée par le vice-président. Vice-président dont ne dispose pas encore le pays. Pour l’heure, un couvre-feu a été instauré dans le pays et les frontières sont fermées.

30 ans de pouvoir

Idriss Deby Itno décède en pleine élection présidentielle au Tchad. Ce dernier candidat à sa propre succession, pour un sixième mandant venait de remporter le premier tour des élections. C’est dans la soirée du lundi 19 avril, qu’il avait été annoncé vainqueur avec 79,32% des voix. C’est depuis 1990 qu’Idriss Deby Itno dirige le Tchad d’une main de fer. Il avait succédé à ce poste à Hissen Habré, évincé du pouvoir suite à un coup d’Etat par Idriss Deby. Les différents mandats de Idris Deby vont alors de 1996 à 2001, premier mandat ; 2001 à 2006, deuxième mandant ; 2006 à 2011, troisième mandant, 2011 à 2016, quatrième mandant et enfin de 2016 à 2021.

Biographie

Né le 18 juin 1952 à Berdoba, feu Idriss Deby Itno, était marié à Hinda Deby Itno et père de trois enfants. D’obédience musulmane, il était le fils d’un berger pauvre du clan bideyat faisant partie du groupe ethnique zaghawa que l’on trouve des deux côtés de la frontière tchado-soudanaise. Les Zaghawas sont proches du peuple Toubou.

Après avoir passé son baccalauréat, il entre à l’école d’officiers de N’Djaména puis obtient en 1976 une licence de pilote professionnel en France (spécialité transport des troupes) à l’Institut aéronautique Amaury de la Grange. Sur le plan continental, il aura occupé entre autre fonctions celle de Président de président de l’Union africaine, après Robert Mugabe.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?