A la UnePolitiques Publiques

Le ministre des PME envisage la création d’un fonds commun pour le secteur informel

C’est l’une des recommandations fortes retenues lors des Journées nationales de l’économie sociale dont l’objectif est de permettre aux activités des unités de l’économie sociale d’induire un développement inclusif au Cameroun à travers des partenariats multiformes.

En refermant la 4ème édition des Journées nationales de l’économie sociale (JNES), jeudi 31 octobre, Achille Bassileken III, ministre des Petites et moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’artisanat (MINPMEESA) a formulé une quinzaine de recommandations. Dans l’avenir, il faudra mettre sur pied une finance solidaire en vue de l’accompagnement des Unités d’économie sociale (UES), a projeté le ministre des PME. Cette initiative va contribuer à l’autonomisation des Unités d’économie sociale.

Puis, il va également s’agir de promouvoir et implémenter le développement des chaînes de valeur et le commerce équitable des produits et services des UES. Celle-ci passe par l’implication des Collectivités territoriales décentralisées (CTD) dans les politiques de promotion et de développement de l’économie sociale à travers le renforcement de leurs capacités managériales, financières et des ressources humaines. De façon spécifique les JNES devraient permettre la mise en marche de l’économie sociale dans le développement local.[author title=”La Rédaction EcoMatin” image=”http://”][/author]

Tags

Related Articles

Back to top button
Close
Close