Business et Entreprises
A la Une

Le Port de Douala acquiert une nouvelle drague

Parti du Port de Rotterdam le 20 août 2020, l'engin lourd destiné au dragage du chenal du Port de Douala a rallié le poste 10 du Port de Douala, ce 8 septembre 2020.

Après l’installation le 27 août 2020, de Samuel Ngondi Eboua et Idriss Beye aux postes respectifs de Directeur délégué et Directeur délégué adjoint de la Régie de dragage du port de Douala-Bonaberi, le processus d’autonomisation du dragage du port de Douala-Bonaberi se consolide sereinement. En l’espace de quelques jours, le Port autonome de Douala a effectué deux importantes acquisitions, cruciales dans le projet de modernisation et d’autonomisation de la place portuaire de la capitale économique. Il s’agit d’un faucardeur chargé de l’entretien des plans d’eau en les débarrassant de la jacinthe, des roseaux, des algues et autres plantes aquatiques capables de perturber la navigabilité du Wouri. Baptisé «mangeur de jacynthe», l’engin de lutte contre la pollution fluviale a mouillé les eaux camerounaises le 7 septembre 2020. 

Ce 8 septembre 2020, la drague Easydredge 2700 a accosté, comme annoncé par Cyrus Ngo’o le 27 août 2020, sur les berges du Wouri, précisément au poste 10 du Port de Douala-Bonabéri. Nouvellement acquise chez IHC, la drague a été accueillie à quai le Directeur général du Port autonome de Douala, Cyrus Ngo’o, depuis la salle des opérations de Douala Port Security. Pilotée par le capitaine Smith, la drague a quitté le Port de Rotterdam au Pays-Bas, le 20 août 2020. «Cette drague fera partie de la flotte de la régie déléguée du dragage pour lutter contre l’épineux problème de l’ensablement portuaire», explique un responsable du Port autonome de Douala. Baptisée «Mont Mandara», la nouvelle drague, propriété du Port autonome de Douala, dispose d’une capacité de puits de 3000m3, affectée aux travaux d’entretien du chenal. 

Lire aussi : Le Port de Douala veut privatiser le remorquage des navires

D’après le Directeur général du Port autonome de Douala, les ressources d’investissement pour le dragage du chenal du port de Douala s’élève à 26,2 milliards de FCFA. Ce budget a d’ailleurs permis à la nouvelle régie d’acquérir des engins utilitaires «destinés à lui assurer une performance opérationnelle continue », précise Cyrus Ngo’o. Il s’agit d’une drague MV Vigilance de grande puissance destinée aux travaux de dragage des plans d’eaux, des quais et des darses. Elle est dotée d’une capacité de refoulement de 800m3 par heure, sur une distance d’environ 2 kilomètres. D’un navire DMC patriote, assistant de la drague MV Vigilance. De la vedette Hydro destinée au sondage hydrographique et levées bathymétriques dans le chenal. De la drague Chantal Biya en cours de rénovation totale.

Dans la même logique d’autonomisation des services portuaires de dragage, la regie déléguée de dragage du Port de Douala-Bonaberi, s’est également dotée d’engins terrestres d’appui aux opérations de dragage: un bulldozer D10 affecté à l’étalage des produits de dragage dans les sites de refoulement, et une grue de 45 tonnes dédiée aux opérations de manutention des charges dans les chantiers de dragage. 

Conformément au plan stratégique de normalisation, de rénovation, de modernisation et de développement du Port de Douala, l’objectif de l’autorité portuaire est d’atteindre dès le mois d’octobre 2020, «l’exécution et le maintien efficace du dragage du chenal a -7m, pour un coût moyen annuel maximal de 4 milliards de FCFA, pour l’évacuation de 3.200.000 m3 de sédiments». D’après les prévisions du Port autonome de Douala, le gain moyen annuel de l’ensemble des activités de dragage du port de Douala-Bonaberi se situe à environ 10.466.942.000 FCFA sur l’entretien du chenal et de plans d’eau. Alors que sur les 5 dernières années, lesdites opérations ont coûté annuellement au Port autonome de Douala une enveloppe 17.166.942.000 FCFA. Désormais en régie, les dépenses de dragage s’élèveraient à environ 6.700.000.000 de FCFA. De bonnes sources, la réception officielle de la drague «Mont Mandara» aura lieu solennellement 

Lire aussi : Dragage du port de Douala : Samuel Ngondi Eboua et Idriss Beye prennent fonction

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer