Business et Entreprises
A la Une

Le Port de Kribi affiche des recettes douanières en hausse de 21,8% en 2020

Les activités portuaires ont généré des recettes de 76,8 milliards de FCFA en 2020 contre 60 milliards en 2019, faisant ainsi du secteur douanier Sud, le deuxième plus grand pourvoyeur de recettes douanières au Cameroun.

Depuis le lancement de ses activités commerciales le 2 mars 2018, le Port Autonome de Kribi (PAK) réalise des performances assez prometteuses au fil des années, et se positionne comme un des piliers de l’accélération de l’économie nationale. La dernière parution du « Kribi Port magazine » qui fait une économie des activités de cette plate-forme portuaire, révèle qu’entre janvier et décembre 2020, le port a généré des recettes douanières de 76,8 milliards de F, reversées au trésor public. Un résultat nettement en hausse de l’ordre de 21,8%, en comparaison aux recettes de l’exercice précédent qui s’élevaient à 60 milliards. Cette nouvelle performance fait du secteur Douanes Sud II, qui couvre la circonscription du jeune port de Kribi, le deuxième plus grand pourvoyeur de recettes douanières dans les caisses de l’Etat, juste derrière le secteur Douanes Littoral I, qui couvre la circonscription du Port Autonome de Douala.

Lire aussi : Port de Kribi : 3,2 milliards de Fcfa pour recycler les déchets pétroliers

En 2018, quelques mois après le lancement de ses activités, le port effectuait le versement de son premier milliard dans les caisses de l’État. Il a culminé avec une recette mensuelle record de 8 milliards de F en septembre 2020. Le chef secteur Douanes Sud II, se félicitant de cette performance, envisageait un recouvrement mensuel de 10 milliards de F avant la fin de l’exercice 2020. A 8 milliards, on n’est pas très loin du compte, mais il reste tout de même de petits efforts à fournir pour atteindre cet objectif.

Cette hausse exponentielle des recettes douanières peut s’expliquer par l’ouverture de nouvelles lignes maritimes par le port de Kribi, ce qui a induit un accroissement du trafic. Après l’Asie du Sud, le port est désormais connecté au Moyen-Orient et l’Inde. D’autres facteurs non négligeables renchérissent également cette performance. « Je dois reconnaître que nos performances sont également adossées aux conditions de navigabilité du port de Kribi, extrêmement favorables grâce au fort tirant d’eau et aux équipements de dernière génération hyper-performants », explique Norbert Belinga, chef secteur Douanes Sud II.

Augmentation du trafic

Le PAK a accueilli courant 2020, 461 escales sur l’ensemble de ses terminaux, avec une croissance de 38% comparativement à 331 escales enregistrées en 2019, dans un contexte marqué par la pandémie de Coronavirus, et induisant forcément un ralentissement des économies mondiales. Sur les 461 escales, 391 navires ont accosté les terminaux onshore, et 92 sur les terminaux offshores. Ce trafic est favorisé par la profondeur naturelle de cette porte d’entrée à la mer, et la qualité globale des infrastructures. Le trafic sur le transbordement est passé de 127 949 EVP (équivalent vingt pieds) en 2019, à quelques 201 563 EVP en fin décembre 2020. Le trafic conteneurisé import a progressé de 8568 EVP en 2019 à 23 195 EVP en 2020, soit une hausse de 170%. Au total, 369 750 conteneurs EVP ont été manutentionnés sur le port à l’import-export et en transbordement, contre 153 000 en 2019. Le volume global de trafic global en tonne se chiffre à 8 276 195 tonnes.

Lire aussi : Port de Kribi : le trafic de navires augmente de 39% en 2020

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page