Non classé

Le réassureur « Continental Reinsurance » injecte 2,4 milliards dans sa filiale camerounaise

Le réassureur panafricain « Continental Reinsurance », coté sur la Nigerian Stock Exchange, a injecté 1,61 milliards de nairas (devise nigériane), soit environ 4,46 millions de dollars (2,4 milliards de FCFA), au sein de sa filiale camerounaise basée à Douala. Les raisons derrière cette injection de capital considérée comme un investissement au sein des filiales, ne sont pas précisées par l’entreprise. Il n’est cependant pas exclu, que cette ressource soit venue renforcer le processus de création de la filiale camerounaise. Dans son rapport annuel de l’exercice 2017, le groupe a en effet annoncé avoir libéré via sa filiale C-re basée à l’Île Maurice, l’équivalent de 10 millions de dollars dans le cadre de cette initiative.

Continental Re a pris l’option de renforcer sa présence sur le marché de la réassurance en zone CIMA, qui couvre 14 pays d’Afrique centrale et de l’ouest. Cette orientation intervient dans le sillage d’un changement de règle dans les activités de réassurances, qui créée une opportunité de 68 milliards de FCFA de primes supplémentaires pour les réassureurs locaux, selon la firme de conseil en finance Finactu. Une évolution règlementaire, qui a attiré de nombreux acteurs de la réassurance dont l’allemand Hanovre Re, le marocain Société Centrale de Réassurance, et plus récemment, le gabonais Société Commerciale Gabonaise de Réassurance, qui a obtenu son agrément lors du conseil de la CIMA qui s’est tenu en mai 2018 à Libreville

En attendant d’avoir plus de détails, on relève déjà que Continental Re a terminé le semestre sur une modeste hausse de son bénéfice net au cours du premier semestre, à 2,4 milliards de nairas, contre 2,3 milliards de nairas une année auparavant

Il faut cependant relever, qu’au cours du deuxième trimestre, sa performance de 2018 a été moins solide que celle de la même période en 2017.

Constituée au Nigeria en 1985, Continental Reinsurance est entrée en activité en tant que société privée de réassurance. Elle a démarré ses opérations en tant que société de réassurance générale à partie de janvier 1987 puis, en janvier 1990, elle est devenue réassureur multi-branches, proposant des couvertures en réassurance Vie et non-Vie, aussi bien sur la base de traités que de facultatives, offrant une gamme diversifiée d’activités et jouissant d’une large clientèle.

Leader de la réassurance en Afrique

Dans sa volonté d’être reconnue comme le leader de la réassurance en Afrique, elle s’est transformée en une société ouverte à responsabilité limitée en 2000 et, en 2007, a procédé à une opération de recapitalisation qui a fait passer son capital à 10 milliards de Nairas (NGN), avec une ouverture de son actionnariat aux investisseurs internationaux. Le 30 mai 2007, Continental Reinsurance a été introduite à la Bourse des valeurs du Nigeria

Elle continue d’opérer comme une société internationale, se conformant aux normes internationales dans toutes ses transactions commerciales. En octobre 2012, « Continetal Re » a été la première société de réassurance africaine (en dehors de l’Afrique du Sud) à devenir signataire des Principes pour une Assurance responsable (P.A.R.), une initiative développée sous l’égide du Programme des Nations Unies pour l’Environnement – Initiative Finance (PNUE FI). « Nous sommes heureux d’être associés à cette initiative, car elle est conforme à notre engagement en faveur de la responsabilité et de la transparence dans la gestion des questions environnementales, sociales et de gouvernance, pour tout ce qui touche à nos activités », se félicite la multinationale.

Par EcoMatin

La Rédaction EcoMatin

Mots clés
Afficher plus

Articles Liés

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!