Afrique CentraleMines et énergies
A la Une

Le suisse Trafigura va mobiliser 600 millions de dollars pour développer les mines de cuivre et de cobalt en RDC

Les fonds mobilisés apporteront une valeur économique et un impact social substantiels au pays, grâce à la création et au maintien de milliers d’emplois.

C’est grâce à un prêt syndiqué dont l’arrangeur est la banque de commerce et de développement d’Afrique orientale et australe (TDB), que le négociant suisse de matières premières, Trafigura, organise la mobilisation de 600 millions de dollars.

Lire aussi : Carburants toxiques : les mauvaises pratiques de Vitol, Trafigura, Glencore, Mercuria et Addax&Oryx

Le prêt qui devrait obtenu avec l’aide d’autres établissements bancaires permettra à la société congolaise Chemaf et sa maison mère basée à Dubaï, Shalina Resources, d’achever la construction de la mine de cuivre et de cobalt de Mutoshi, dans la province du Katanga.

Outre cette mine à ciel ouvert, le financement permettra également de développer l’usine de traitement de cuivre et de cobalt de Kolwezi, ainsi que d’engager l’expansion de la mine Etoile et de l’usine de traitement de Lubumbashi.

Lire aussi : Le Gabon sollicite l’expertise du suisse Trafigura pour accroître ses revenus miniers

Par ces travaux, la mine Mutoshi deviendra la troisième plus grande mine de cobalt au monde ; ce qui lui ouvrira les portes de l’entrée en production d’ici le quatrième trimestre 2023, avec une capacité de production annuelle de 16 000 tonnes d’hydroxyde de cobalt et de 48 000 tonnes de cathodes de cuivre.

Les fonds mobilisés apporteront une valeur économique et un impact social substantiels au pays, grâce à la création et au maintien de milliers d’emplois, la conclusion de contrats de service pour les entreprises locales basées.

Le développement de ces mines apportera des réponses à la croissance de la demande mondiale de cobalt et de cuivre, le pays disposant l’une des plus grandes réserves de minerais au monde.

La Trade and Development Bank, présente en RDC depuis 2019, est active dans plusieurs secteurs dans le pays et finance le commerce et les projets de développement durable dans 22 pays africains.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page