Banques et FinanceBanques et Finances
A la Une

Les banques camerounaises ont accordé plus de 4 600 milliards de crédits en 2019

Le montant octroyé pour l’année écoulée est en baisse de 15% par rapport à 2018.

La Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), institut d’émission commune aux six pays de la Cemac, vient de publier son rapport sur l’évolution des taux débiteurs pratiqués par les établissements de crédits dans la zone Cemac. Au Cameroun, il en ressort des données déclarées par les établissements bancaires que le montant total des nouveaux prêts mis en place entre le 1er janvier et le 19 décembre 2019 s’élèvent à 4 642,87 milliards de FCFA, soit son plus bas niveau enregistré au cours des deux dernières années.

Au cours des 6 premiers mois de l’année, les montants cumulés en guise de crédits ont cumulé à 2 532,95 milliards pour 522 946 dossiers traités. Au deuxième semestre, ce montant a régressé de 16,70% pour s’établir à de 2 109,93 milliards de FCFA pour 588 421 dossiers traités contre 522 946 au semestre précédent. D’après le document de la Beac, les principaux contractants de ces crédits sont les grandes entreprises (72,27%) et les PME (13,67%). Bien qu’étant les plus grands demandeurs avec 1 067 980 dossiers n’ont été crédités qu’à hauteur de 11,86% du montant total des concours en 2019. Par ailleurs, le constat qui se dégage est que les crédits à court terme continuent d’avoir le vent en poupe au Cameroun. Ils ont constitués 84,46% du total des concours bancaires en 2019. S’agissant des prêts à moyen et long terme, indispensables pour le financement des investissements, ils constituent seulement 12,69% et 2,43% du total des concours bancaires.

Lire aussi : Transfert internationaux : la Beac se dote d’une application pour accélérer les procédures

Au second semestre, les taux débiteurs ont enregistré une nette hausse de 26 points de base au 2nd semestre 2019, s’élevant en moyenne à 8,10 % contre 7,84 % six mois auparavant. Les taux pratiqués par les banques, situés en moyenne à 8,00 %, demeurent plus faibles que ceux des établissements financiers, chiffrés en moyenne à 18,95 % au cours de la période de référence. D’après la Beac, cette tendance haussière des taux débiteurs est due à la «la hausse des taux des clients dont le poids des crédits est très significatif dans la masse générale des prêts, justifiant l’évolution erratique des taux débiteurs au cours des six derniers mois de l’année 2019 ».

Lire aussi : Financement : le Cameroun cherche 15 milliards de FCFA sur le marché de la Beac

La structure des financements accordés à l’économie camerounaise est fortement tributaire de la nature des ressources disponibles dans le système financier. L’analyse de l’architecture de l’industrie financière montre que la structure de l’offre des services et produits financiers au Cameroun est très incomplète. 85% de l’encours global des financements au Cameroun est constitué des prêts à court et moyen terme. Or, l’émergence à laquelle le Cameroun aspire trouve sa puissance dans une politique active d’investissement à long terme. En conséquence, la stratégie économique doit garantir son efficacité et sa sécurité à travers une industrie financière structurée autour d’une offre de financement à long terme.

Lire aussi : Afriland First Bank, 1er créancier des Etats sur le marché des titres publics de la Beac

Bicec, leader du crédit à l’économie

Comme les années précédentes, l’offre de crédit est restée, au cours de la période sous revue, l’apanage des banques, qui à elles seules concentrent 99,65% du total des financements enregistrés. L’offre des établissements financiers, spécialisés dans les opérations de crédit-bail, ne représente que 0,94 % de la production observée au cours de la période de référence. Sur les 15établissements de crédits en activité au Cameroun, la Bicec conserve son leadership en matière de distribution de crédits. La filiale du groupe BCP concentre à elle seule 34,32% du montant global. Elle est suivie de la Société Générale Cameroun qui cumule 17,82% des parts de marché. CBC et Afriland First Bank complètent le quatuor de tête avec respectivement 10,47 et 9,8% enregistrés au cours de la période de référence.

Lire aussi : Réserves de change : la Beac préoccupée

Evolution des crédits mis en place par type de bénéficiaire au 2e semestre 2019 (En milliards de FCFA)

Type de bénéficiaires1er semestre 20182nd semestre 20181er semestre 20192nd semestre 2019
Particuliers153,48265,48192,88334,58
PME493,12451,10356,89278,84
Grandes entreprises2482,712166,261905,881470,09
Autres personnes morales23,629,8754,7222,21
Administrations publiques223,332,8322,584,20
TOTAL3 376,22 895,52 532,92 109,9
Source : Beac

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer