Banques et FinanceBanques et Finances
A la Une

Les banques réduisent de 20% les crédits à l’économie en zone Cemac

D’après la Beac, cette frilosité des banques est due au contexte macroéconomique de la Cemac lié au double choc pétrolier et sécuritaire auquel les économies de la Cemac sont confrontées depuis 2014.

La Banque des Etats de l’Afrique centrale(Beac) vient de rendre public son bulletin des statistiques sur les coûts et conditions du crédit dans la Cemac au second semestre 2019. Il en ressort que le volume de nouveaux crédits accordés par les établissements de crédit au cours de cette période s’est chiffré à 3 256,6 milliards contre 4 097,1 milliards au semestre précédent, soit une baisse de 20,5%. Pour l’ensemble des six pays (Cameroun, Gabon, Congo, Guinée Equatoriale, République centrafricaine), l’essentiel de l’offre de crédits demeure le fait des banques commerciales (98,89 % de l’encours total) ; l’activité des établissements financiers demeurant encore marginale.

Lire aussi : Cameroun  les taux de débiteurs en hausse en 2019

Globalement, la Beac révèle que le flux moyen mensuel du crédit s’inscrit en repli de 5,5 % par rapport à 2018, pour se situer à 472,3 milliards avec un creux observé au mois de novembre (372 milliards) et un pic en décembre 2019 (548,5 milliards).  Les crédits à court terme demeurent les principales maturités enregistrées avec 78 % des crédits accordés, suivis des crédits à moyen terme (18,3 %) et des crédits à long terme (3,7 %). S’agissant des bénéficiaires, les grandes entreprises demeurent les principales bénéficiaires de ces crédit, en captant 64,1 % des financements accordés, suivies des particuliers (18%), des PME (14,6 %), des Administrations Publiques (1,9 %) et des autres personnes morales1 (1,5 %).

Lire aussi : Les banques camerounaises ont accordé plus de 4 600 milliards de crédits en 2019

Cameroun : leadership consolidé

A lui tout seul, le Cameroun totalise plus de 64% de l’encours total des crédits octroyés au sein de la zone Cemac. D’après la Beac, les établissements de crédit implantés dans le pays ont traité 588 421 nouveaux dossiers de demandes de crédit, contre 522 946 demandes au six mois plus tôt,  pour un montant total de 2 109,93 milliards de F CFA. Cette enveloppe est en baisse de 16,70 % par rapport à celle du premier semestre 2019 qui s’élevait à 2 532,94 milliards de F CFA.  Pour ce qui est des parts de marchés, l’institut d’émission commune aux six pays de la Cemac révèle que le marché de la distribution des crédits est dominé par la BICEC et la Société Générale Cameroun, qui concentrent près de la moitié de l’offre (48,69%) avec respectivement 28,74 % et 19,95 % de part de marché. CBC et Afriland First Bank complètent le quatuor avec respectivement 14,44 % et 9,52 % enregistré au cours de la période de référence. (56,3%), Ecobank a enregistré une baisse de sa part de marché au 2nd semestre 2019, à 3,53% contre 10,78% six mois auparavant.

Lire aussi : Afriland First Bank, 1er créancier des Etats sur le marché des titres publics de la Beac

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer