Chargement des breaking news...
Conjoncture

Les festivités du 1er mai sont annulées pour cause de coronavirus

L’annonce a été rendue publique ce 22 avril 2021, par un communiqué du ministre du Travail et de la Sécurité Sociale Grégoire Owona.

Publiée jeudi 22 avril 2021 à 18:23:09Modifiée samedi 24 avril 2021 à 09:41:00Temps de lecture 3 minPar Amina MALLOUM

Les pas sont dictés par la covid-19

Une autre célébration vient d’être annulée pour cause de covid-19.  Placée sous le thème «Monde du travail et pandémie du covid-19 : Garantir la santé des travailleurs, défi majeur dans la préservation des acquis en entreprises », la 135eme édition de la fête internationale du travail au Cameroun, se célébra dans un contexte inédit, celui de la  covid-19. A cet effet, la traditionnelle grande marche des travailleurs n’aura pas lieu, tout comme celle de l’année dernière.

Lire aussi : 500 000 emplois: des chiffres interrogateurs alors que le sous-emploi gagne du terrain

Apres l’annulation des festivités du 11 février suivies  de celles du 8 mars, les signaux présageaient déjà une possible annulation de cette fête dédiée aux travailleurs. « Compte tenu du contexte sanitaire actuel et de la réalité de la pandémie du covid-19, la traditionnelle Grande Marche des travailleurs le 1er mai, ne pourra pas avoir lieu », note le communiqué du ministre du Travail et de la Sécurité Sociale. Toutefois les différents travailleurs sur l’étendue du triangle nationale sont encouragés a observé des activités parallèle dans le respect des mesure barrières. « Les acteurs du monde du travail sont invités à organiser, conforment aux mesures restrictives édictées par les pouvoirs publics, des activités de sensibilisation et d'échanges notamment par le biais des moyens modernes de communications, ainsi que toutes manifestations en liaison avec le thème officiel réunissant moins de cinquante personnes dans le respect de toutes les mesures barrière», renchérit le communiqué du ministre.

Lire aussi : Cameroun : 270 000 emplois perdus en 2020 à cause de la Covid-19

Le même communiqué poursuit en disant que «le ministre du Travail et de la Sécurité Sociale dans le souci de poursuivre la promotion de la justice sociale et du travail décent qui constituent des composantes majeures du progrès social prôné par le Président de la République son Excellence Paul BIYA, échangera  avec les travailleurs le 1er Mai 2021 au cours d'un « Direct LiveChat » organisé avec la CRTV et relayé par les médias nationaux », peut-on lire.

La question de l’emploi reste une problématique importante dans l’agenda des pouvoirs publics. Plusieurs politiques sont mises en place pour la réduction du chômage, notamment celui des jeunes qui  révèle une  disparité en zones rurales et urbaines.  Selon le Plan d’action national pour l’emploi des jeunes 2016-2020, du ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle « le taux de chômage des jeunes est plus élevé en milieu urbain (15,5%) qu’en milieu rural (4,3%). Il est de 8,5% chez les jeunes de sexe masculin et de 23,5% chez les jeunes de sexe féminin».

Lire aussi : Les festivités du 11 février 2021 annulées pour cause de Covid-19

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner