Chargement des breaking news...
Business et Entreprises

Les hommes d'affaires égyptiens explorent les niches d'investissements au Cameroun

Une délégation égyptienne composée de 41 hommes d’affaires a séjourné du 5 au 6 juillet 2021 à Douala, dans la capitale économique camerounaise, dans le cadre du Club Afrique développement du groupe Attijariwafa bank. Avec pour objectif d'explorer de nouveaux axes d'investissements Sud-Sud dans la cadre de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf).

Publiée mercredi 7 juillet 2021 à 17:23:34Modifiée mardi 13 juillet 2021 à 18:44:58Temps de lecture 3 minPar Georges Semey

La mission égyptienne était conduite par le Dr. Ahmed Maghawry, le 1er sous-secrétaire du service commercial du Ministère égyptien du commerce et de l'industrie. Et la délégation camerounaise, par Luc Magloire Mbarga Atangana, le Ministre du commerce, aux côtés des représentants des ministères de l'économie, de la planification et de l'aménagement du territoire, des relations extérieures, de la santé publique, des travaux publics, de l'eau et de l'énergie, de l'industrie, des mines et du développement technologique. D'après S.E Medhat El Meligy, l'Ambassadeur d'Égypte au Cameroun, «il s'agit pour les opérateurs économiques égyptiens de nouer des partenariats gagnant-gagnant avec les hommes d'affaires camerounais». La mission multisectorielle Égypte/Cameroun participait au forum Club Afrique Développement organisé par le groupe Attijariwafa bank, maison mère de la Société commerciale de banque Cameroun (Scb). Forum dont le thème général portait sur la «Zlecaf: opportunités d'investissement au Cameroun», avec l'Égypte à l'honneur. Plusieurs secteurs font l'objet d'un intérêt particulier des investisseurs égyptiens : l'agro-alimentaire, la santé, les services, les biens de consommation, les bâtiments et les travaux publics, l'eau et l'énergie etc.

Lire aussi : Zlecaf: un fonds de 5 455,147 milliards de Fcfa pour les entreprises africaines

Toutefois, ils souhaitent bénéficier de l'attractivité économique du Cameroun et des facilités qu'offre la loi du 18 avril 2013 sur les incitations à l'investissement privé au Cameroun. D'où la présence de Marthe Mindja, la Directrice générale de l'Agence de promotion des investissements (API). «Les échanges entre le Cameroun et l'Égypte restent faibles au regard du dynamisme des deux pays et des potentialités de leurs hommes d'affaires. La balance commerciale entre les deux pays penchent nettement en faveur de l'Égypte», a fait observer le Dr. Abdelaziz Nagib Abdelaziz Elsherif, le Ministre plénipotentiaire en charge de l'Afrique. Quelques entreprises égyptiennes sont toutefois bien implantées au Cameroun (Arab contractor, El Tib, Aqua flow, Midi, Techno Bit, Yes Pac, Arma group ou Al Nasr group). Une dizaine d'accords bilatéraux lient également le Cameroun à l'Égypte, dont l'Accord de commerce de 1961 révisé en 1977 et 2000. Pour Magloire Mbarga Atangana, le Ministre du commerce du Cameroun, la massive incursion économique de l'Égypte au Cameroun cadre avec la stratégie nationale de développement à l'horizon 2030. Le membre du gouvernement plaide ainsi pour «un multilatéralisme basée sur le Kennedy Round»: «le Cameroun et l'Égypte doivent créer les conditions favorables à la promotion du développement à travers le commerce », indique-t-il. Constatant plutôt que «les investisseurs préfèrent promouvoir les parts de marchés ».

Lire aussi : Africa Dev sessions : Cyrus Ngo’o met le Port de Douala en vitrine

Luc Magloire Mbarga Atangana a par conséquent invité les opérateurs économiques du Cameroun et de l'Égypte à profiter des opportunités qu'offre la zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf). Ont également pris part au forum Club Afrique développement Attijariwafa bank de Douala, le représentant de la Beac, les présidents des groupes patronaux (Gicam, Ecam), la Ccima, les directeurs généraux du Cename, Sonatrel, Dangote Cement etc. La mission égyptienne au Cameroun a effectué une descente au sein des entreprises «La Pasta» et «Prometal». Depuis sa création en 2010, le Club Afrique développement du Groupe Attijariwafa bank dirigé par Mouna Kadiri, a déjà réuni, à travers son traditionnel forum, 7500 opérateurs de 36 pays, et généré 17.000 rendez-vous d'affaires.

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour €99.9 par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner