Chargement des breaking news...
Conjoncture

Commerce extérieur : les hydrocarbures plombent la balance commerciale du Cameroun face au Nigeria

Entre 2010 et 2020, le Cameroun enregistre un déficit de 3 972,62 milliards de Fcfa dans ses échanges avec ce pays voisin. Les importations se sont élevées à 4 345,67 milliards de Fcfa, tandis que les exportations sont chiffrées à 3 972,62 milliards de Fcfa. Les hydrocarbures valent à elle seules 4 190,37 milliards de Fcfa d’importations sur la période sous-revue.

Publiée vendredi 21 juillet 2023 à 19:21:55Modifiée samedi 22 juillet 2023 à 14:44:11Temps de lecture 5 minPar Cindy MBALA BETINE

Le Cameroun exporte plusieurs produits

Dans sa note d’orientation économique intitulée ‘‘Et si le Cameroun s’accrochait davantage au Nigéria ?’’, le Centre d’Analyses et de Recherche sur les Politiques Économiques et Sociales (Camercap-Parc), ressort que les échanges entre le Cameroun et le Nigeria sur la dernière décennie est déficitaire pour le Cameroun. Celui-ci est évalué à 3 973,67 milliards de Fcfa, car de 2010 à 2020 le Cameroun a importé des marchandises (pétrole y compris) à hauteur de 4 345,67 milliards de Fcfa. Tandis que les exportations sont chiffrées à 3 972,62 milliards de Fcfa. « De façon globale, entre 2010 et 2020, le Cameroun présente une balance commerciale déficitaire vis-à-vis du Nigéria. En effet sur cette période, la valeur des importations du Cameroun provenant du Nigéria représente plus de 11,5 fois celle de ses exportations vers le Nigéria pendant cette décennie.», peut-on lire dans le document.  

Lire aussi : Cameroun : le gouvernement suspend les exportations du cacao vers le Nigéria

Sur la période sous-revue, les importations camerounaises en provenance du Nigéria sont dominées par les hydrocarbures qui occupent 99,13 % des importations globales composées de 9 principaux produits. A côté des hydrocarbures (d’une valeur de 4 190,37 milliards de Fcfa), principal cause du déficit observé, on retrouve : le tabac (46,09 milliards) ; fonte, fer et acier (15,86 milliards) ; engrais (14,98 milliards) ; boissons, liquides alcooliques (9,94 milliards) ; verre et ouvrage en verre (8,73 milliards) ; matières plastiques (8,25 milliards) ; sel, souffre, terres et ciments (7,66 milliards) et les véhicules automatiques, tracteurs (6,13 milliards).

Lire aussi : Contrebande : comment le Nigéria inonde le marché Camerounais des produits contrefaits

Cependant hors pétrole, les importations depuis le Nigéria entre 2010 et 2020 sont évaluées à 155,30 milliards de Fcfa « soit 28 fois moins que son montant avec les hydrocarbures. Ces importations concernent principalement les tabacs, le fer-fonte-acier, les engrais les boissons et liquides alcooliques. En effet, ces 05 catégories de produits constituent plus de la moitié des marchandises importés du Nigéria par le Cameroun au cours de cette décennie.», lit-on.

Lire aussi : Café transformé : le Nigeria, premier client du Cameroun au cours de la campagne 2021-2022

Les exportations camerounaises vers le Nigéria sont composées de 12 principaux produits avec une domination des hydrocarbures qui occupent 33,43 % des exportations globales. Il s’agit : des hydrocarbures (124,55 milliards de Fcfa) ; savons et lessives (72,16 milliards) ; la fonte, fer et acier (52,56 milliards) ; l’aluminium et ouvrages en aluminium (39,06 milliards) ; parfums et produits de beauté (17,30 milliards) ; les machines et appareils mécaniques (10,58 milliards de Fcfa) ; les céréales (9,42%) ; les graines et fruits oléagineux, plantes médicinales (8,24 milliards) ; boissons, liquides alcooliques (5,95 milliards) ; ouvrages en fontes et en acier (4,92 milliards) ; bois et ouvrages en bois (3,61 milliards) les appareils d’optiques et de photographie etc. (3,57 milliards).

Lire aussi : Le Cameroun se dote d’un corridor routier moderne le reliant au Nigeria

Une relation commerciale bien que faible pourrait croître avec le temps au vu des différentes avancées enregistrées dans les infrastructures de connexion entre les deux pays. Il s’agit notamment de la construction de la Ring-road qui devrait débuter d’ici la fin de l’année. Cette route longue de 280Km devrait permettre la connexion du Cameroun (à partir du Nord-Ouest) au Nigeria (localité de Misaje). «Au vu du potentiel agroalimentaire du Cameroun et de l’avantage de la longue frontière ouvrant sur une population dont le pouvoir d’achat s’améliore de plus en plus, il nous semble fort démontrable que d’énormes marges de progression existent et devraient être explorées/exploitées. La mise en place d’une chambre de commerce bilatérale devrait booster ces échanges.», confie Camercap-Parc en guise de perspectives. 

A LIRE AUSSI

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour €99.9 par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner