A la UneCoronavirus

Coronavirus: les mesures de régulation des marchés foulées au pied

Pour barrer la voie au Covid-19, le ministre du Commerce a pris des mesures pour réduire les risques de contamination dans les marchés.

Les trois principales mesures prises par le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, pour la gestion du flux dans les marchés visaient à renforcer le système de nettoyage, rendre plus fluide la circulation et la fréquentation des marchés de la ville de Yaoundé.  La première porte sur la réorganisation des marchés secteur par secteur afin d’éviter les encombrements et les concentrations des personnes en un même point. Un tour fait au marché du Mfoundi, au marché Acacias à Biyem-Assi, ou encore au marché Mvog-mbi, permet de constater que les encombrements et les embouteillages sont encore une réalité. Les milliers de personnes vont et viennent. Les foules se bousculent, les personnes s’embrassent, se saluent.  Pour l’instant, la régulation n’est pas le maitre-mot.

La deuxième recommandation concerne l’ouverture et la fermeture des sites marchands. Le communiqué du Mincommerce fixe le nettoyage quotidien des marchés entre 7h et 9h pour la phase matinale et 16h-18h pour la phase de fin de journée.  L’ouverture des marchés au grand public est supposée se faire dès 7h jusqu’à 16h. Entre 18h et 5 h le marché doit en principe rester fermé. Sur les lieux, les usagers attestent qu’entre vendeurs et acheteurs, très peu respectent ces prescriptions. Venir tôt et rentrer tard est une habitude qui a la peau dure.

« On va faire comment ? »

La troisième mesure concerne l’exposition des marchandises. Elle interdit de les exposer à même le sol. Malheureusement, la pratique n’a pas reculé d’un pouce. La logique du « on va faire comment ? » est relevée pour justifier l’infraction. Pastèques, ananas, oignons, avocats, ignames, mangues et mêmes condiments, sont toujours à même le sol, flirtant avec la poussière ou la boue. Pour favoriser l’exécution de ces mesures, les éléments de la brigade de contrôle et des répressions des fraudes du ministère sont supposés être présents sur le terrain aux côtés des forces de l’ordre, avec l’appui des autorités locales. Ils doivent savoir qu’à cette heure, les marchés de la ville de Yaoundé demeurent dans le cafouillage habituel.

Tags

Related Articles

Back to top button
Close
Close