ConjonctureNon classé
A la Une

Les prix des denrées alimentaires en hausse dans les villes de Yaoundé et Douala

L’institut National de la statistique a publié les résultats d’une étude réalisée dans les deux capitales camerounaises au mois de juin 2020.

De manière générale, les ménages des villes de Yaoundé et Douala subissent depuis le mois de juin dernier une hausse généralisée des prix à la consommation finale. C’est ce que révèle une note d’étude que vient de rendre public l’Institut nationale de la Statistique(Ins). D’après le document, l’indice des prix à la consommation finale des ménages dans les villes susmentionnés a progressé de 0,1%après une baisse de 0,2% au cours du mois de mai. Une hausse tirée principalement par les produits alimentaires (+0,6%).

A Yaoundé, l’augmentation des prix des produits alimentaires résulte surA Yaoundé, l’augmentation des prix des produits alimentaires résulte surtout du renchérissement des prix de pains et céréales (+2,8%), des viandes (+1,8%), des sel, épices et sauces (+1,0%), des fruits (+0,2%) ainsi que du lait, fromage et œuf (+0,1%). Le rebond des prix des pains et céréales est à mettre en lien avec la hausse des prix des céréales non transformées (maïs sec en grain, riz), ainsi que des farines, semoules et gruaux. Le prix du poulet vivant est en progression de 13,4% après une baisse de 7,2% le mois dernier. A contrario, les prix des légumes ont reculé de 0,6% après avoir augmenté de 5,1% le mois dernier. Ce repli est surtout lié à la baisse des prix des légumes frais en fruits ou racine (tomate, concombre vert, carotte locale) et des légumes secs et oléagineux (« niébé », haricot sec rouge, haricot sec noir). Les prix de la tomate fraîche ont drastiquement chuté en raison entre autres d’une offre plus importante sur les marchés locaux depuis la fermeture des frontières.

Lire aussi : Cameroun : le taux d’inflation en hausse au premier trimestre 2020

Dans la ville de Douala, la hausse mensuelle des prix des produits alimentaires est portée par celle des fruits (+3,8%), des pains et céréales (+2,4%), et des viandes (+0,4% après). En revanche, les prix des légumes (-0,7% après) ainsi que des huiles et graisses (-0,1%) ont reculé. En outre, la baisse des prix des poissons et fruits de mer (-0,1% après -0,8% le mois précédent) et celle du sel, épices et sauces (-0,9% après -4,7% le mois précédent) s’atténuent.

Par rapport à la même période en 2019, le niveau général des prix augmente en juin 2020 de 2,1% à Douala et de 1,9% à Yaoundé.

Lire aussi : Tomate en fruit : les prix bas peuvent-ils durer ?

Abonnement sur la page Twitter

Le plus récent

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer