Echos des régionsEst
A la Une

Les travaux de construction du marché Mokolo 2 à l’Est affichent un taux de réalisation de 45%

C’est le constat fait par le maire de la ville après une visite des chantiers des projets financés par l’Agence française de développement dans le cadre du C2D capitales régionales.

Bientôt ça sera la fin du calvaire pour les populations du quartier Mokolo 2 à Bertoua dans le chef-lieu de la région de l’Est. Les commerçants et les consommateurs de cette localité sont habitués depuis des lustres, à acheter les denrées alimentaires et d’autres produits de consommation à même le sol sur la voie publique faute d’un marché approprié. A date, les travaux de construction d’un marché moderne dans cette localité, lancés le 18 janvier dernier par Celestine Ketcha Courtès, ministre de l’Habitat et du développement urbain (Mindhu) et Christophe Guilhou, Ambassadeur de France au Cameroun, connaissent un taux d’avancement de 45% selon Jean de Dieu Ngomseu, chef de mission de contrôle Engineers and Disigners.

Lire aussi : La Covid-19 cause un déficit de 72 milliards sur le 3e C2D au Cameroun

Le taux de consommation des délais de livraison quant à lui est de 38%. Le chef de mission de contrôle rassure en outre que le chantier sera livré le 18 octobre 2021. C’était au cours d’une visite de chantier effectuée par le maire de la ville de Bertoua, Jean Marie Dimbélé accompagné par Dogoua Paul Alain, coordonnateur de la cellule locale de suivi des projets C2D dans la ville de Bertoua, le 14 avril 2021. Le marché moderne de Moklolo 2 est constitué de 18 blocs de 195 boutiques, 04 hangars, des latrines, un forage, une clôture et une bouche d’incendie. Sur le chantier, les ouvriers s’activent à lever les murs des différents bâtiments. Après le marché moderne de Mokolo 2, la caravane du maire de la ville a pris la destination du chantier de construction d’une salle des fêtes, un restaurant municipal, des aires de jeu (terrain de hand ball, volley ball et lawn tenis) situé en face le Palais de justice de la ville. Ici et selon Tayo Verges, le chef de mission de contrôle, New Africa, le taux d’avancement des travaux est de 47%. En suite la visite s’est poursuivie au jardin public de Rotary, en face le palais présidentiel de Bertoua, au marché central de Bertoua où des candélabres solaires sont en train d’être installés et enfin au jardin public du quartier Enia.

Lire aussi : Développement local : le C2D premier bailleur de fonds du Pndp

Tous ces projets visités font partir du programme C2D urbain « capitales régionales » dont bénéficient également les villes de Bafoussam dans la région de l’Ouest et Garoua dans le Nord. Pour un financement global d’un montant de 90 milliards provenant d’un prêt souverain de l’Agence française de développement à hauteur de 42 milliards et des fonds du Contrat désendettement-développement (C2D) issus de la dette bilatéral à hauteur de 39 milliards.

Martin Foula

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?