Business et Entreprises
A la Une

Infrastructures : l’espagnol Centunion cible la construction de 04 ponts métalliques pour 38,6 milliards au Cameroun

Les trois ouvrages seront respectivement implantés dans les régions du Nord, du Centre et de l’Ouest.

Après la visite d’Alejandro Vidaurreta, directeur commercial de l’entreprise Centunion chez Emmanuel Nganou Djoumessi en mars dernier, c’était au tour de l’ambassadeur  Ignacio Garcia Lumbreras de rencontrer le ministre des Travaux publics le 19 juillet. A l’issue de ces échanges, il ressort que l’entreprise espagnole est disponible à construire 04 ponts métalliques sur les 05  examinés au Mintp. « Une liste de 05 ouvrages dont les études techniques ont été déjà menées au ministère des travaux publics a été transmise à l’entreprise espagnole Centunion, pour qu’elle produise une offre technico-financière », apprend-ton des sources internes.  

Lire aussi : Projet de 55 ponts métalliques : 3,1 milliards de FCFA adjugés à 2 entreprises camerounaises pour relancer les travaux

Il s’agit donc concrètement, du pont sur les rivières Mayo Thiel (127 ml) dans la région du Nord;  le pont sur le fleuve Nyong (165 ml) de la localité Ekombitié et le pont sur le fleuve Nyong (160 ml) à Malombo tous deux dans le Centre puis le pont sur le fleuve Noun (131 ml) du village Sankié à l’Ouest du pays.

Faut-il le rappeler, la prospection espagnole rentre dans le cadre d’une autre initiative  distincte du projet de construction de 55 ponts métalliques. Centunion déclare déjà un budget de 38,6 milliards de Fcfa  et l’on se souvient qu’en octobre 2022, le constructeur espagnol adressait au Minepat, une correspondance dans laquelle, il présentait une offre de financement d’un montant de 60 millions d’euros (environ 39,3 milliards de Fcfa) structuré avec un crédit sous la couverture de l’Etat espagnole.

Lire aussi : Ponts en sections métalliques : le Cameroun cherche de nouveaux prestataires pour relancer le projet

La prospection de Centunion au Cameroun intervient après que le gouvernement a engagé en janvier dernier, les camerounais Nan Company Limited et le Groupement First Services Mapo Sarl pour relancer à hauteur de 3,1 milliards de Fcfa, le projet de construction des 55 ponts métalliques.  C’est un projet qui remonte en 2014 lorsqu’Eximbank USA se positionne comme le garant de 25 milliards de Fcfa, sur l’accord de prêt de 46 milliards de Fcfa entre le Cameroun et Société Générale.  Mais au mois d’août 2019, les travaux d’études et de construction des appuis, des accès, d’assemblage et d’installation des tabliers métalliques sur les sites attribués à l’entreprise Ellipse Projects SAS France, connaitront un arrêt à cause de l’arrivée à expiration des dates d’utilisation des crédits, dédiés à ces activités un mois plutôt.

Lire aussi : Ponts métalliques : 8 milliards de FCFA du BIP pour relancer le projet en 2022

Sept mois après la contractualisation de deux entreprises locales pour redonner vie au projet, les services du Mintp renseignent que  « les entreprises sont en train de se mobiliser sur le terrain, et en attente de paiement d’avance de démarrage ».  

Pour rappel, Centunion est spécialisé dans la conception et à la construction d’ installations industrielles. Ses principales activités sont : la manutention des solides (construction des ponts, etc.), le ciment, le traitement des minéraux, les céramiques. Ce qui lui a permis de devenir l’une des plus grandes entreprises exportatrices espagnoles avec plus de 400 000 mégatonnes d’équipements et matériels exportés pour le diverses installations à l’étranger. En 2019 par exemple, elle occupait 45% du marché asiatique, 25% du marché européen, 20% en Amérique contre 10% seulement en Afrique.

A LIRE AUSSI

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page