Chargement des breaking news...
Politiques Publiques

L’Etat lance une opération de comptabilisation des actes d’état civil

L’opération lancée par le ministre de la Décentralisation et du Développement Local Georges Elanga Obam le 10 mars 2022, à l’hôtel de ville de Yaoundé permettra d'intensifier la campagne sur la communication gouvernementale en matière d'état civil.

Publiée samedi 12 mars 2022 à 14:37:50Modifiée mardi 15 mars 2022 à 09:18:02Temps de lecture 3 minPar Amina MALLOUM

La digitalisation en marge

Le 10 mars 2022, à l’hôtel de ville de Yaoundé, le ministre de la Décentralisation et du Développement Local (Minddevel) Georges Elanga Obam a présidé la cérémonie officielle de lancement de l’opération de comptabilisation des actes d’état civil existants depuis 1960 à 2020. Ladite opération ambitionne de participer à la reforme et à la modernisation du système national de l’état civil, à travers la collecte, l’indexation et la numérisation de ces documents.  « Chaque individu a droit à un acte de naissance, un acte de décès et (si possible) un acte de mariage. Les deux premiers sont établis sans l'avis de l'individu tandis que le troisième est établi à la demande de l'intéressé(e). Ces trois actes constituent les faits d'état civil. Ils doivent être déclarés et enregistrés. Ils donnent ainsi lieu à la délivrance d'un document officiel », renseigne-t-on  au ministère de la Décentralisation et du Développement Local.

Lire aussi : L’Allemagne injecte 2,6 milliards dans le Programme d’appui à la modernisation de l’Etat Civil

Selon les explications de ce département ministériel, le processus de numérisation vise à proposer une stratégie de conversation de tous les actes disponibles dans les registres d’état civil du Cameroun en données numériques susceptibles d’être traitées par des dispositifs. Pour le cas de l’indexation, elle va proposer un système de représentation  de chaque acte d’état civil ainsi numérisé, par un indice ou un mot clé avec  l’aide ou non d’un langage documentaire, en vue d’en faciliter le repérage et la consultation.

Lire aussi : Acte d’état civil : les députés envisagent de nouvelles mesures

A date, le système camerounais de l’état civil reste manuel, une situation qui ne permet pas  à l’Etat de produire des statistiques fiables, un outil essentiel à la planification et à la mise sur pied des politiques publiques. Pour pallier à ce problème, il est envisagé à travers cette opération, « une gestion informatisée de l’état civil avec,  avec  reprise d’antériorité des actes d’état civil orientée vers la numérisation et la saisie des données d’identification des actes d’état civil», relève Alexandre Marie Yomo directeur général du Bureau national de  l’état civil, dans une interview accordée à nos confères de Cameroon Tribune.

Lire aussi : Le Bunec envisage la numérisation des archives des actes d’État civil

Dans son projet de modernisation des actes civil, le Cameroun bénéficie de l’appui technique et financier  de la République fédérale d’Allemagne. En octobre 2021,  dans le cadre du Programme d’Appui à la Modernisation de l’Etat Civil (Pamec), l’Allemagne a injecté 2,6 milliards de FCFA, qui devraient servir au renforcement des capacités de tous les acteurs concernés à travers la formation continue, la numérisation des enregistrements d’événements importants tels que les naissances, les mariages et les décès et l’amélioration à l’accès aux services liés aux données ainsi sauvegardées. 

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour €99.9 par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner