Chargement des breaking news...
Echos des régions

L’Etat va apporter 33 milliards pour la réhabilitation du corridor Mora-Dabanga-Kousseri

Ce financement représente la quote part du pays, soit les 20% de l’enveloppe totale contre 80% de la Banque mondiale. L’initiative rentre dans le cadre du Projet d’amélioration pour la connectivité, la résilience et l’inclusion (Pacri) ; l’un des quatre projets en perspective et en cours de maturation dans la région de l’Extrême-Nord dont l’objectif est de réhabiliter totalement le linéaire de 205 km.

Publiée mercredi 5 avril 2023 à 20:00:07Modifiée vendredi 3 mai 2024 à 10:41:45Temps de lecture 3 minPar Marius Zogo

Corridor Mora-Dabanga-Kouseri

Le démarrage du Projet d’amélioration pour la connectivité, la résilience et l’inclusion(Pacri) ;  nouvelle configuration du projet de réhabilitation de la route Mora-Dabanga-Kousseri dans l’Extrême-Nord, est prévu pour juillet 2023 pour une durée de 03 ans. Il s’agit en effet, d’un projet qui entend réhabiliter totalement ce corridor routier long de 205 km, situé sur la Nationale N°1 (RN1). Selon le ministère des Travaux publics(Mintp), il va coûter 424 millions de dollars (environ 253, 764 milliards de FCFA). L’Etat camerounais va mobiliser les 20% du budget soit plus de 33 milliards de FCFA contre 80% de la Banque mondiale.

Lire aussi : Tronçon Mora-Dabanga-Kousseri: la Banque mondiale envisage un financement supplémentaire

Ces informations ont été rendues publiques en marge de la visite d'Emmanuel Nganou Djoumessi dans la région de l’Extrême-Nord du 2 au 6 avril 2023. Dans le détail, apprend-t-on, ce projet à financement rétroactif comporte 03 composantes. La première est conçue pour soutenir les efforts en cours qui visent l’amélioration de la connectivité des transports dans la Grande Région du Lac Tchad et l’Extrême-Nord du Cameroun. Les deux dernières portent respectivement sur l’amélioration de l’accessibilité et des infrastructures communautaires dans certaines zones de l’Extrême-Nord, et le renforcement des capacités, la sécurité routière et la gestion de projet. 

Lire aussi : Route Mora-Dabanga-Kousseri : les entreprises sommées de se conformer aux clauses contractuelles

Il convient de souligner que sur les trois premiers kilomètres de la section Mora-Dabanga, l’entreprise Sotcocog a démarré les travaux de bitumage, le traitement des points critiques et maintien de la circulation à l’aide d’un financement du Budget d’investissements publics(BIP) à hauteur de 1,609 milliard de FCFA. A date, lesdits travaux sont exécutés à plus de 80%.

Lire aussi : Route Mora-Dabanga-Kousseri : les consignes du Mintp pour une avancée rapide des travaux de réhabilitation

Dans la même veine, 03 autres projets sont en vue. Le Mintp évoque notamment le renforcement de la route Magada-Yagoua (137 km), le renforcement de la section de la route Moutourwa-Maroua (36 km) et l’aménagement de la route P3 : Bogo-Guirvidig-Maga-Pouss (63 km). Ce dernier tronçon sera cofinancé par la Banque  africaine de développement(BAD) à hauteur 63 milliards de FCFA.

Pour mémoire, c’est en mars 2022 que le ministère des Travaux publics lançait un appel d’offre pour le recrutement d’une entreprise chargée de conduire l’étude d’impact environnemental et social du Pacri. 

Articles similaires

Actuellement en kiosque

Les plus lus

1
2
3
4

Nos réseaux

Magazine
computer

Le meilleur de l’actualité économique africaine en un clic

Enquêtes, informations exclusives, analyses, interviews, reportages... Chaque jour, la rédaction d'EcoMatin met son expertise au service des lecteurs.

Informations fiables, newsletters exclusives : Abonnez-vous pour avoir un accès illimité à l'ensemble de notre offre éditoriale.

Abonnez-vous pour €99.9 par an

Nos offres vous proposent un accès illimité à tous nos articles, y compris les contenus exclusifs et premium.

S'abonner